Ces suites de films qui auraient pu être évitées

  • A
  • A
Ces suites de films qui auraient pu être évitées
France 2 diffuse mardi soir, à 20h55, "Les trois frères, le retour", la suite de la comédie de 1995.@ Pan-Européenne / Pamela Duhesme
Partagez sur :

Mardi soir, France 2 diffuse "Les trois frères, le retour", une suite pas au niveau du premier long-métrage. Avant ça, d'autres films auraient pu s'en tenir, eux aussi, à leur succès initial.

Faut-il toujours durer pour prolonger la plaisir ? France 2 diffuse mardi soir, à 20h55, Les trois frères, le retour, la suite de la comédie des Inconnus, mais sans la fraîcheur du premier opus de 1995. Évidemment, le long-métrage n'est pas le premier à se planter au moment d'enclencher la deuxième vitesse. D'autres franchises, avant Les trois frères, ont connu des ratés. Petit florilège.

Astérix aux Jeux Olympiques, de Thomas Langmann et Frédéric Forestier (2008). Troisième opus des aventures d'Astérix au cinéma, Astérix aux Jeux Olympiques arrive six ans après le très réussi Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre. Changement de casting, c'est désormais Clovis Cornillac qui tient le rôle du petit Gaulois blond. "Consternant", "rythme poussif", "gags plats", critiques de cinéma et public sont tous d'accord au moment de livrer leur avis sur le long-métrage. Astérix aux Jeux Olympiques reste le deuxième plus gros budget de l'histoire du cinéma français - 78 millions d'euros - derrière Le Cinquième élément de Luc Besson et ses 90 millions d'euros.

Taxi 4, de Gérard Krawczyk (2007). Le quatrième opus avait laissé un goût amer aux fans de la sage Taxi. Malgré ses 4,5 millions d'entrées, le film donnait le sentiment que la franchise tournait en rond. Il y a quelques semaines, Europacorp a pourtant annoncé la sortie de Taxi 5. Mais exit Samy Naceri et Frédéric Diefenthal, ce seront Franck Gastambide et Malik Bentalha qui tiendront les rôles principaux. Ce changement de casting donnera-t-il à la franchise un nouveau souffle ? 

Pédale dure, de Gabriel Aghion (2004). Huit ans après le succès de Pédale douce, Gabriel Aghion décide de réaliser une suite, intitulée Pédale dure. Le film s'avère être un échec public. En effet, 429.081 spectateurs se rendent dans les salles obscures pour voir le film alors que le premier avait réuni plus de 4 millions de curieux. Au-delà de l'aspect commercial, le long-métrage est également loin de faire l'unanimité sur le fond. À l'heure actuelle, il figure tout simplement à la seconde place des pires films de tous les temps sur le site Allociné.fr, juste derrière Dragon Ball Evolution (2009).

Les visiteurs en Amérique, de Jean-Marie Poiré (2001). Un remake aux allures originales. En 2001 sort sur les écrans Les visiteurs en Amérique, qui n'est autre que la transposition du premier film avec les mêmes acteurs et le même réalisateur, mais outre-Atlantique. Les seconds rôles, eux, sont confiés à des comédiens anglophones. Malheureusement pour Jean-Marie Poiré et Gaumont, le public ne suit pas autant qu'espéré. En France, 1,2 million de personnes se pressent en salles pour voir le long-métrage. C'est trop peu, alors que les sommes engagées pour le film sont énormes (53 millions d'euros de budget).