Ces dix livres qu'Europe 1 vous conseille pour l'été

  • A
  • A
Ces dix livres qu'Europe 1 vous conseille pour l'été
Partagez sur :

À dévorer sur la plage, chez vous, sur la route des vacances ou à l'ombre sur un transat, voici dix livres à glisser dans votre valise.

LES CONSEILS DE

La note américaine de David Grann (éditions Globe)

Résumé : "L’histoire vraie, trouble et tortueuse d’une série de meurtres qui comptent parmi les plus mystérieux et les plus monstrueux de l’histoire des États-Unis. Dans les années 1920, les hommes les plus riches au monde étaient Amérindiens, et appartenaient à la tribu des Osages, dont les terres se trouvaient sous le plus grand gisement pétrolier du pays. Ils se sont mis à rouler dans des automobiles conduites par des chauffeurs, se sont fait construire de belles demeures et ont envoyé leurs enfants étudier en Europe. Puis, un par un, les Osages ont commencé à disparaître dans d’étranges circonstances."

Notre avis : C'est une histoire vraie, mais complètement oubliée. Les personnages, tous authentiques, sont aussi incroyables dans le bien, que dans le mal. Un livre fou, sur un passé refoulé de la mémoire américaine.


Un mariage anglais de Claire Fuller (éditions Stock)

Résumé: "Ingrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l’université. Elle l’épouse et s’installe dans sa maison en bord de mer. Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d’écrire ce qu’elle n’arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre. Ainsi commence une correspondance à sens unique, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace."

Notre avis :  On rentre dans une correspondance où Ingrid va revenir sur sa rencontre avec Gil, évoquer leur passion, les fêtes immenses et, aussi, les premières désillusions. Un livre très romanesque, extrêmement poignant qui propose une réflexion sur l'amour captivante.


N’essayez jamais d’aider un kangourou de Kenneth Cook (éditions Autrement)

Résumé : "Bienvenue dans le bush australien! Et prenez garde... car entre les koalas féroces, les wombats colériques, les kangourous suicidaires et les aventuriers buveurs de bière, le bush est un territoire redoutable."

Notre avis : Un livre très drôle et très délirant. N’essayez jamais d’aider un kangourou regroupe en réalité trois livres de l'écrivain Kenneth Cook : Le koala tueurLa vengeance du wombat et L'ivresse du kangourou. Des nouvelles avec un rythme impeccable, c'est ça le grand talent de l'écrivain australien.


La terre des morts de Jean-Christophe Grangé, (éditions Albin Michel)

Résumé : "Quand le commandant Corso est chargé d’enquêter sur une série de meurtres de strip-teaseuses, il pense avoir affaire à une traque criminelle classique. Il a tort : c’est d’un duel qu’il s’agit. Un combat à mort avec son principal suspect, Philippe Sobieski, peintre, débauché, assassin. Mais ce duel est bien plus encore : une plongée dans les méandres du porno, du bondage et de la perversité sous toutes ses formes." 

Notre avis : Il y a tout ce qu'il faut pour un bon polar dans le dernier Jean-Christophe Grangé : des rebondissements, des fausses pistes, des vrais salauds. Mais surtout, c'est un portrait de la société et de l'époque, avec un style oral hyper réaliste.


Dos au mur de Nicolas Rey (éditions Diable Vauvert)

Résumé : "Nicolas Rey a commis un plagiat. Il est ruiné. Il est malade et les médecins ne sont guère optimistes. Cette fois dos au mur, il décide de tout raconter pour se libérer de ses crimes. Et de ne plus mentir. Car il mentait. Depuis longtemps, à tous et toutes. Voilà donc enfin sa grande catharsis, sa confession, voilà son grand roman rédempteur sur le mensonge."

Notre avis : L'écrivain n'est pas tendre avec lui-même. Il y a beaucoup de vrai dans ce qu'il raconte et, en lisant ce roman, on a envie de passer son bras autour de l'épaule de Nicolas Rey, lui dire que ça va aller. Que tout finira par s'arranger.


Le cas Fitzgerald de John Grisham (éditions Jean-Claude Lattès)

Résumé : "Des malfaiteurs dévalisent la bibliothèque de l’Université de Princeton. Leur butin est déclaré d’une valeur inestimable, mais Princeton l’a assuré pour vingt-cinq millions de dollars. Les malfaiteurs demandent une rançon en échange des livres volés, mais tout ne va pas se passer comme prévu..."

Notre avis : John Grisham est le maître incontesté du polar judiciaire. Mais cette fois-ci, surprise, c'est un polar littéraire : l'intrigue concerne aussi la littérature. Un très bon roman de l'auteur de La firme, mais très différent de ce qu'il fait d'habitude.


Newjack, dans la peau d’un gardien de prison de Ted Conover (éditions du Sous-Sol)

Résumé : "Dans un pays où la population carcérale est la plus importante au monde, l'accès à Sing Sing, célèbre prison de l'État de New York, est interdit aux curieux. Ted Conover, écrivain et journaliste de profession, après avoir essuyé plusieurs refus, décide de passer le concours d'agent pénitentiaire, seul moyen d'entrer à Sing Sing sans commettre de crime. C'est ainsi que commence Newjack, une plongée fascinante dans l'univers carcéral."

Notre avis : On en apprend énormément sur la prison, la vraie, car Ted Conover n'en connaît pas tellement plus que nous. Il nous raconte tout : la formation pour être gardien de prison dans un premier temps, puis ensuite son arrivée dans la prison. En refermant le livre, on se dit que ce ne sont ni les détenus, ni les gardiens qui sont particulièrement violents : c'est la prison elle-même.


Camping Car d'Ivan Jablonka (éditions du Seuil)

Résumé :"Le camping-car nous a emmenés au Portugal, en Grèce, au Maroc, à Tolède, à Venise. Il était pratique, génialement conçu. Il m'a appris à être libre, tout en restant fidèle aux chemins de l'exil. Par la suite, j'ai toujours gardé une tendresse pour les voyages de mon enfance, pour cette vie bringuebalante et émerveillée, sans horaires ni impératifs. La vie en camping-car."

Notre avis : Un livre étonnant, particulier. Il y a de tout dans ce livre inclassable où l'on apprend énormément de chose. Car Ivan Jablonka raconte sa jeunesse mais à la manière d'un historien et d'un sociologue, en passant par ce moyen de locomotion qui a énormément compté dans son enfance.


Bonus : deux rééditions

Ces dernières semaines ont également été celles des rééditions. D'abord 1984 de George Orwell, qui a fait l'objet d'une nouvelle traduction, signée Josée Kamoun, parue chez Gallimard. Fini l'imparfait et place au présent !

Enfin, autres rééditions chez 10/18. L'éditeur republie en poche les romans de John Fante : de Demande à la poussière, en passant par Mon chien stupide ou encore La route de Los Angeles.