Cannes : "Moi, Daniel Blake" de Ken Loach reçoit la Palme d'or

  • A
  • A
Cannes : "Moi, Daniel Blake" de Ken Loach reçoit la Palme d'or
Ken Loach.@ Valery HACHE / AFP
Partagez sur :

Jaclyn Jose et Asghar Farhadi ont respectivement reçu les prix d'interprétation féminine et masculine. Xavier Dolan, très ému, a reçu le Grand prix du jury.

L'ESSENTIEL

Après douze jours d’effervescence sur la Croisette, ponctués de projections, montées des marches, robes éblouissantes et de quelques chutes, le verdict du 69e festival de Cannes est tombé : la Palme d'or a été attribuée à I, Daniel Blake (Moi, Daniel Blake) de Ken Loach. C'est la seconde distinction suprême à Cannes pour le réalisateur britannique, après Le vent se lève en 2006.

Dolan reçoit le Grand Prix. Triomphe pour Xavier Dolan pour Juste la fin du monde, deux ans après sa distinction pour Mommy (prix du jury). "Tout ce que l'on fait dans la vie, on le fait pour être aimé, accepté. En tout cas, moi oui", a-t-il déclaré en pleurs, très ému, et émouvant. "L'émotion finit toujours par arriver à destination."

xavok

Capture d'écran de la cérémonie.

Ex-æquo pour le prix de la mise-en-scène. Le Français Olivier Assayas pour Personal Shopper et le Roumain Cristian Mungiu pour Baccalauréat sont les lauréats, ex-æquo, du prix de la mise en scène. C'est le second prix pour le réalisateur roumain après sa Palme d'Or pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours.

Prix du scénario. Asghar Farhadi reçoit le prix du meilleur scénario pour son film Le Client. C'est le second prix de la soirée, après celui d'interprétation masculine, qui couronne le film iranien.

Prix d'interprétation féminine. La Philippine Jaclyn Jose reçoit le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans le film Ma' Rosa. "Je ne sais que dire. je suis si surprise. Merci à Cannes", a-t-telle dit émue et ravie.

Prix du jury. American Honey de la réalisatrice britannique Andrea Arnold remporte le prix du jury. 

Prix d'interprétation masculine. Shahab Hosseini reçoit le prix d'interprétation masculine pour son rôle dans le film iranien Le client. Il succède ainsi à Vincent Lindon.



Intermède musical. Avant la reprise de l'énoncé des lauréats, le musicien Ibrahim Maalouf illumine la scène du palais des festivals. Le trio L.E.J est aussi de la partie.

Palme d'honneur à Jean-Pierre Léaud. L'acteur Jean-Pierre Léaud reçoit la palme d'honneur du festival 2016 des mains d'Arnaud Desplechin. "Je suis né à Cannes en 1959. François Truffaut présentait son premier film Les 400 coups, a raconté l'acteur. Je n'ai jamais voulu construire une carrière, mais tourner avec des réalisateurs que j'admirais."



Divines, caméra d'or. La Caméra d'or, qui récompense un premier film toutes sélections confondues, est décernée à Houda Benyamina pour Divines. La réalisatrice s'est lancée dans un grand discours de remerciements, plein de féminisme.

Timecode, palme d'or du court métrage. La Palme d'or du court-métrage, remise par Marina Foïs, a été attribuée à Juanjo Gimenez pour Timecode. Une mention spéciale a été décernée au film brésilien La fille qui dansait avec le diable.

>> Revivez la soirée en images en cliquant ICI

Les 21 films qui étaient en compétition

American Honey d'Andrea Arnold

Aquarius de Kleber Mendonça Filho

Bacalaureat (Baccalauréat) de Cristian Mungiu

Elle de Paul Verhoven

Forushande (Le Client) d'Asghar Farhadi

I, Daniel Blake (Moi, Daniel Blake) de Ken Loach

Julieta de Pedro Almodovar

Juste la fin du monde de Xavier Dolan

La fille inconnue de Jean-Pierre et Luc Dardenne

Loving de Jeff Nichols

Ma Loute de Bruno Dumont

Ma' Rosa de Brillante Mendoza

Mademoiselle de Chan-Wook Park

Mal de pierres de Nicole Garcia

Paterson de Jim Jarmusch

Personal shopper d'Olivier Assayas

Rester vertical d'Alain Guiraudie

Sieranevada de Cristi Puiu

The last face de Sean Penn

The Neon demon de Nicolas Winding Refn

Toni Erdmann de Maren Ade.