Cendres et sang, le premier film de Fanny Ardant

  • A
  • A
Cendres et sang, le premier film de Fanny Ardant
Partagez sur :

L'actrice a choisi pour ses débuts derrière la caméra, un drame familial, dont la haine tient le rôle principal.

Lelouch, Truffaut, Resnais, Schloendorff, Gavras, Scola, Deville, Pollack, Berri, Lauzier, Leconte, Ozon, Sorrentino... En quelque 30 ans de carrière, Fanny Ardant a été dirigée par les plus grands. Aujourd'hui, c'est elle qui, à 60 ans, passe derrière la caméra. Son premier film en tant que réalisatrice, Cendres et sang, sort ce mercredi 9 septembre en salles.

La cinéaste a choisi la Roumanie où elle avait tourné Callas Forever, pour cadre de son histoire, un drame familial. Son héroïne, Judith, s'est exilée à Marseille avec ses trois enfants. Son mari a été assassiné au pays, dix ans plus tôt. Depuis, elle s'est coupée de sa famille. Pour ses enfants, elle accepte de se rendre au mariage de sa cousine. Mais le retour de Judith ravive les haines passées et les vieilles rancoeurs. Inexorablement, la violence renaît entre les clans rivaux.

Fanny Ardant pensait jouer le rôle de Judith à l'origine. Finalement, c'est à une actrice et réalisatrice israélienne qu'elle l'a confié. Une femme miroir en quelque sorte, tant la ressemblance avec Ronit Alkavets, est frappante.

Regardez deux extraits de Cendres et sang :

> Les haines familiales au cœur des sorties ciné