Cécile de France touchée par l’histoire de Sœur Sourire

  • A
  • A
Cécile de France touchée par l’histoire de Sœur Sourire
Partagez sur :

Cécile de France était l’invitée de Michel Drucker lundi matin. L’interprète de Jeannine Deckers, dans Sœur Sourire qui sort mercredi au cinéma, revient sur l’histoire incroyable de ce personnage.

Sœur Sourire est l’histoire de cette religieuse belge, Jeannine Deckers devenue une star de la chanson en 1963 avec un tube intitulé Dominique. Cécile de France s’est intéressée à Jeannine Deckers il y a huit ans.

Elle a tout de suite vu l’intérêt d’un "personnage aussi dense et rebelle".


Cécile de France a tenu à chanter elle-même dans le film. Si elle n’est pas vraiment une diva, elle a jugé ce "défi" important. Elle rappelle qu’outre la chanson Dominique, Jeannine Deckers avait interprété La pilule d’or, une ode à la contraception.

C’était "une vraie nature" selon Cécile de France.

Son entrée au couvent était une manière de faire un pied de nez à sa mère pour cette jeune-fille révoltée. Elle avouera d’ailleurs un jour qu’elle n’avait pas vraiment la vocation. En 1966, Sœur Sourire quitte les ordres pour tenter de vivre de ses chansons. C'est sous le nom de Luc Dominique que Jeanine tente de poursuivre sa carrière. Dans la chanson Luc Dominique, elle explique que Sœur Sourire est morte. 

Le succès n'est plus au rendez-vous. Elle plonge alors dans l’alcool et les médicaments. Endettée, elle finira par se suicider avec sa compagne Annie en 1985.