Ce que vous ne savez pas sur l’album "So" de Peter Gabriel

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En 1986, l’ex-chanteur des Genesis étonne avec un album plus pop que d’habitude et un clip culte Sledgehammer, chanson hommage à ses influences musicales.

Une dizaine d’années après s’être lancé dans une carrière solo respectée mais pas forcément grand public, l’artiste change de style et revient sur le devant de la scène avec So, sorti en 1986. La musique est aussi riche et sophistiquée que dans Solsbury Hill, son premier succès depuis son départ de Genesis, mais la construction est plus pop. Pour cet album, Peter Gabriel s’est entouré de beaux noms : son ami Stewart Copeland aux percutions, le producteur Daniel Lanois, le bassiste Tony Levin, mais aussi un jeune Français qui fait ses débuts sur la scène comme batteur. Un certain Manu Katché.

Le plus grand succès commercial de Peter Gabriel est apprécié pour ses duos tels Don’t give up, qu'il chante aux côtés de sa grande complice Kate Bush. La chanson évoque les années Tatcher et raconte l’histoire d’un couple dont le mari, au chômage, est sur le point de tout abandonner.

So est également réputé pour son ouverture aux autres continents. C’est dans cet album que Peter Gabriel fait découvrir des artistes comme Youssou N'Dour. Le musicien britannique aime mettre du Brésil, de l’Asie, de l’Afrique dans ses chansons. Autant d’influences de la Wolrd Music qui lui inspirent In your eyes.

So n’aurait pas été un tel succès sans Sledgehammer, titre culte qui a marqué à l’époque pour son clip révolutionnaire en animation réalisé par Stephen R. Johnson. Mais le morceau n’était au départ pas prévu. L’enregistrement était quasiment terminé quand Peter Gabriel a eu l’idée de rendre hommage à Otis Redding et à Stax Records, la fameuse maison de production de musique Soul.