Ce que vous ne savez pas sur l'album "Is this it" des Strokes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En 2001, cinq jeunes Américains imposent leur style et le retour du rock : les Strokes. Mais ce n'est pas aux Etats-Unis qu'ils cartonnent. Tout commence pour eux grâce à un label londonien.

L'ALBUM CULTE

En 2001, année de la sortie de Is this it, au rayon rock, c'est Linkin Park qui est numéro 1 des ventes aux Etats-Unis et en France, c'est Toutes les femmes de ta vie des L5. Pour les fans d'underground et du trio guitare-basse-batterie, on est loin du compte. Le "salut" vient donc de cinq garçons des Etats-Unis : Fab, Nicolai, Nick, Albert et Julian : les Strokes. Le Europe 1 Music club raconte l'histoire de leur premier opus déjà culte.

Une cassette qui les propulse à Londres. Beaux comme un boys band, ils charment d'abord l'Europe et imposent leur style fait de jeans serrés et de Converse. Pour autant, le traitement du son de la voix n'est pas très propre. Ça grésille, c'est compressé mais c'est voulu par le chanteur Julian Casablancas, qui compose aussi toutes les chansons. C'est aussi grâce à ce son qu'ils se font remarquer dans une époque plutôt aseptisée. Si le groupe tourne depuis quelques années à New York, c'est quand la cassette des Strokes atterrit dans la voiture du patron du label Rough Trade à Londres que tout commence. Le boss est dans les embouteillages, met la cassette, entend The modern age et décide de faire venir les Américains.

Fils de. Le buzz est immédiat et le disque marche tout de suite sur le Vieux continent. Les cinq garçons enchaînent festivals et couvertures de magazines. On leur faire toutefois un reproche, celui d'être des gosses de riches. Dans le groupe, il y a deux fils de : Albert Hammond, Jr., fils d'un musicien connu aux Etats-Unis et Julian Casablancas, fils de John, patron de l'agence de mannequins Elite. Conséquence, Julian tente de montrer qu'il n'est pas que ça avec des textes intéressants, comme la chanson Soma. Soma c'est quoi ? C'est le nom de la drogue qui donne le gouvernement aux gens pour qu'ils soient heureux dans le livre Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley. 

Le 11-Septembre. Aux Etats-Unis, en revanche, c'est plus compliqué. La sortie d'Is this it est prévue le 9 octobre 2001, soit moins d'un mois après l'effondrement des tours jumelles. Or sur l'album, figure une chanson qui ne fait pas vraiment l'éloge des policiers de Big Apple. Cette chanson, c'est New York City cobs. La solution est vite trouvée : le titre est retiré.

Au passage, on change la pochette qui présentait des fesses de dames et on remplace la chanson par une autre qui va figurer sur la bande originale du film Spiderman. Du gagnant-gagnant.

Pourquoi cet album a sauvé le rock ? Tout le monde a voulu ressembler aux Strokes, les filles se faisaient groupies et les cinq musiciens ont en influencé bien d'autres comme les White Stripes, les Artic Monkeys ou les BB Brunes. Même des anciens, comme les Guns N'Roses les ont adoubés. Les Strokes ont aussi remis au goût du jour les chansons courtes : l'album fait 36 minutes avec des chansons qui finissent net.