Cantat au théâtre en juillet ?

  • A
  • A
Cantat au théâtre en juillet ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

L' ex-chanteur se produira dans une pièce de Wajdi Mouawad, révèle la presse canadienne.

La direction du Théâtre du Nouveau Monde (TNM) de Montréal admet avoir longtemps hésité. Mais c'est bien l'ex-chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat, qui se produira en mai 2012 sur la scène de ce théâtre canadien, rapporte lundi le quotidien Le Devoir.

Dans une trilogie de Sophocle

Bertrand Cantat, condamné en 2003 après la mort de sa compagne Marie Trintignant, jouera le rôle du compositeur dans une trilogie de Sophocle, mise en scène par le dramaturge montant Wajdi Mouawad. La pièce clôturera le 60e anniversaire du TNM.

Intervenant également comme chanteur, faisant partie d'un choeur qui sera sur scène, l'ex-fondateur de Noir Désir devrait donc apporter une touche rock à la pièce de théâtre construite autour des personnages féminins d'Antigone, d'Electre et des Trachiniennes.

La pièce présentée à Avignon

Avant sa présentation à Montréal, la pièce de Wajdi Mouawad devrait être présentée à Athènes puis, en juillet prochain, au festival d'Avignon avec, dans ce dernier cas, la participation de Cantat.

Le metteur en scène, célèbre notamment pour sa pièce Incendies récemment adaptée au cinéma, avait déjà utilisé la voix de Cantat dans son spectacle "Ciels" présenté au Festival TransAmériques en juin dernier, à Montréal.

Au Canada, ce choix suscite déjà la controverse. Mais Lorraine Pintal, la directrice du théâtre se justifie : "Je suis totalement en accord avec Wajdi quand il dit que lorsqu’il y a réhabilitation, il n’y a aucune raison d’exclure quelqu’un d’une scène ou d’un emploi. Ce serait se faire justice soi-même et à mon avis, on est dans une société beaucoup plus évoluée", a-t-elle assuré à Canoë.

"Aucune raison d'exclure Cantat"

Le groupe Noir Désir avait été mis en sommeil après le meurtre de Marie Trintignant en 2003, pour lequel Cantat avait été condamné à 8 ans de prison.

Libéré en octobre 2007, le chanteur était resté sous le coup d'un contrôle judiciaire lui imposant notamment de s'abstenir de produire tout ouvrage ou oeuvre audiovisuelle liée à la mort de Marie Trintignant et également de ne pas s'exprimer publiquement sur ces faits. Ce contrôle judiciaire de Cantat a pris fin le 29 juillet dernier.