Cannes : la Palme pour Haneke, les Français à la fête

  • A
  • A
Cannes : la Palme pour Haneke, les Français à la fête
Partagez sur :

Le 62e Festival de Cannes, qui a su assurer sa part de glamour, de controverses et de surprises, a décerné sa Palme d'or dimanche soir. Le vainqueur est Michael Haneke avec Le ruban blanc. Charlotte Gainsbourg nous a offert un beau moment d'émotion en recevant son prix d'interprétation. Mais la comédienne n'est pas la seule française à être récompensée cette année. Retrouvez le palmarès complet.

Michael Haneke a remporté la Palme d'or du 62e Festival de Cannes, dimanche soir à 67 ans, avec "Le ruban blanc". L'Autrichien avait déjà été récompensé deux fois à Cannes. En 2005, il avait reçu le Prix de la mise en scène pour "Caché" - également César du meilleur réalisateur 2006. En 2001, "La pianiste", adapté d'un roman d'Elfriede Jelinek avait raflé le Grand Prix et les deux prix d'interprétation, l'un allant à Benoît Magimel et l'autre à Isabelle Huppert, présidente du jury cannois cette année.

Charlotte Gainsbourg, 37 ans, a reçu le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans "Antichrist" de Lars von Trier. L'actrice, qui a conclu ses remerciements avec une pensée pour son père, Serge Gainsbourg, s'est affirmée "très honorée et très heureuse", remerciant le festival d'avoir eu "l'audace" de sélectionner le film du Danois. Il "m'a permis de vivre l'expérience la plus intense, la plus douloureuse et la plus excitante" jusqu'à présent, a ajouté l'actrice qui a tenu à "partager ce prix" avec lui.

Le cinéma français est à la fête dans le palmarès 2009 : Jacques Audiard à reçu le Grand prix pour Un Prophète, présenté comme l'un des favoris pour la palme. Alain Resnais, qui était en compétition avec Les herbes folles, s'est vu décerner un prix spécial pour l'ensemble de sa carrière.

Retrouvez le palmarès complet :

Palme d'or - Le Ruban blanc, de Michael Haneke

Grand Prix - Un Prophète, de Jacques Audiard

Prix spécial pour l'ensemble de sa carrière et sa contribution exceptionnelle à l'histoire du cinéma - Alain Resnais

Prix d'interprétation masculine - Christoph Waltz, dans Inglourious Basterds de Quentin Tarantino

Prix d'interprétation féminine - Charlotte Gainsbourg, dans Antichrist de Lars von Trier

Prix de la mise en scène - Brillante Mendoza pour Kinatay

Prix du jury - Fish Tank, d'Andrea Arnold et, Thirst, ceci est mon sang..., de Park Chan-wook

Prix du scénario - Mei Feng, pour Nuits d'Ivresse printanière, de Lou Ye

Caméra d'or - Samson et Delilah, de Warwick Thornton (présenté dans la section officielle Un Certain Regard)

Caméra d'or (mention spéciale) - Ajami, de Scandar Copti et Yaron Shani (présenté à la Quinzaine des Réalisateurs)

Courts métrages :
Palme d'or - Arena, de Joao Salaviza
Mention spéciale - The Six Dollar Fifty Man, de Mark Albiston et Louis Sutherland

>>> Revivez tout Cannes 2009 dans notre dossier spécial