Cannes : Emmanuelle Bercot "vit un conte de fée"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'actrice de Mon Roi a été sacrée meilleure interprète féminine dimanche soir au Festival de Cannes. Elle s'est confiée à Europe 1. 

INTERVIEW

C'était un peu son Festival de Cannes. Emmanuelle Bercot a remporté dimanche soir le Prix de l'interprétation féminine pour son rôle dans le film de Maïwenn, Mon Roi, ex aequo avec l'Américaine Rooney Mara, à l'affiche de Carol. L'actrice avait aussi eu l'honneur de faire l'ouverture du Festival, cette fois en tant que réalisatrice, avec La Tête haute, très bien accueilli à Cannes. Mais son histoire avec le Festival remonte à plus loin encore puisqu'en 1997, la réalisatrice avait déjà été sacrée pour son court-métrage, Les Vacances. Au lendemain de cette consécration, Emmanuelle Bercot a exprimé son bonheur et son incrédulité au micro de Thomas Sotto.

"Conte de fée". "Ce que ce prix va changer, je le saurai plus tard", a réagi Emmanuelle Bercot qui dit vivre "un conte de fée". Emmanuelle Bercot, qui joue une femme envoûtée par l'homme qu'elle aime dans Mon Roi, jusqu'à la destruction, n'en revient toujours pas que Maïwenn l'ait choisie elle, "une interprète inconnue de 46 ans", pour ce rôle pilier du film.

>>> Regardez les plus belles photos de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes 

Reconnaissance. Discrète, l'actrice avoue pourtant commencer à prendre goût à la lumière. "Tu as cru en moi comme personne avant, tu m'as regardée comme personne avant", a lâché Emmanuelle Bercot dimanche soir, en s'adressant à Maïwenn. Cette dernière avait expliqué avoir choisi l'actrice "parce qu'elle n'est pas une pin-up" et parce qu'elle sentait en elle la capacité de jouer le rôle principal au côté de Vincent Cassel dans son film. Emmanuelle Bercot est très reconnaissante, parce que Maïwenn est "la seule à être allée au bout de sa conviction", se félicite-t-elle.