Films, séries : comment les réalisateurs trouvent leur décor idéal ?

  • A
  • A
Films, séries : comment les réalisateurs trouvent leur décor idéal ?
"Les réalisateurs veulent parfois une atmosphère, d'autres fois ça peut être une texture de mur particulière, une hauteur précise de plafond."@ AFP
Partagez sur :

CINE - Pour le tournage d'un film ou d'une série, une dizaine d'agences de repérage en France se chargent d'orienter les équipes vers des lieux adéquats. 

On ne leur prête pas toujours une attention particulière, et pourtant, les décors sont pour beaucoup dans les ambiances des films et des séries. Qu'on se trouve embarqué au fond d'un commissariat glauque et sale ou au bord de la piscine à débordement d'une propriété labyrinthique, pas de doute, le lieu suffit parfois à donner le ton. Où les réalisateurs dénichent-ils les lieux parfaits pour poser leurs caméras et quelles sont leurs contraintes ?

>>> Europe 1 a posé la question à Christine Buisson, directrice de l'agence de lieux de tournage "Volt" ("Vos lieux de tournages"), et à Carole Bernard, responsable de l'agence "eLUX repérage".  

Par catalogue ou à la carte. Le repérage est un petit marché. En France, seule une dizaine d'agences proposent aux équipes de film de trouver des lieux. Christine Buisson tient un catalogue d'une trentaine de sites, qu'elle peut mettre à la disposition des réalisateurs. Mais il lui arrive aussi de travailler "à la carte" pour les équipes de film, explique-t-elle. Sa mission ? Les aiguiller, selon leurs contraintes, vers des décors qui lui paraissent intéressants. Le créneau de la directrice de "Volt" ? Les gigantesques sites industriels, (anciennes usines, hangars), les bureaux désaffectés, les parkings ou encore des lieux atypiques. L'agence de repérage de Carole Bernard est plutôt spécialisée dans la recherche d'appartements de particuliers. Le fichier de l'agence "eLUX repérage" comporte environ 500 lieux à disposition. Son domaine ? Des lieux modernes, type lofts ou maisons d'architecte.

Des demandes spécifiques. Première étape pour l'agence : comprendre très précisément les attentes du réalisateur ou de la production. Pour cela, Christine Buisson et Carole Bernard s'entretiennent longuement avec leurs interlocuteurs. Certaines demandes sont très spécifiques. "Les équipes veulent parfois une atmosphère, d'autres fois ça peut être une texture de mur particulière, une hauteur précise de plafond. Salon à droite, chambre à gauche et un très long couloir, le repérage demande parfois des recherches délicates. Pour la série Braquo, il fallait surtout "un commissariat très particulier, très crado, sombre", se souvient Christine Buisson, qui a donc opté pour des lieux "en région parisienne, dans le nord de la capitale, bien glauques", raconte-t-elle. 

Contraintes techniques. Mais trouver la perle rare des décors ne suffit pas. Pour chaque demande, les agences de repérage doivent aussi prendre en compte "un certain nombre de contraintes techniques liées à un tournage", explique Carole Bernard. A commencer par la superficie des lieux. A moins de 100 mètres carré, il devient "compliqué" de loger une équipe de tournage généralement composée d'une quarantaine de personnes. "Aujourd'hui on vise donc plutôt des appartements de plus de 200 mètres carrés", confie la responsable de l'agence eLUX repérage."

Mais il faut aussi régler toutes les questions d'accès et d'autorisation. Lorsqu'on loue l'appartement de particuliers, il faut avoir l'autorisation du syndic' et de la copropriété. "Il y a forcément des passages de l'équipe dans les parties communes", souligne Carole Bernard. Les lieux doivent enfin respecter des critères d'accessibilité. "Il faut que les sites soient faciles d'accès mais aussi que les rues autour permettent à une équipe de tournage d'installer ses camions", résume la professionnelle. Pas question donc, d'opter pour un pavillon au fond d'une étroite impasse.

Tournage extérieur 1280X640

Facture. "Pour un tournage, les hôtes sont dédommagés à hauteur de 1.500 euros par jour", selon Carole Bernard. Pour des maisons plus spacieuses, autour de 400 ou 500 mètres carrés, le tarif peut s'envoler à "3.000 euros par jour." Les locataires, eux, sont relogés par la production lorsqu'ils n'ont pas de solution.

Quelles sont les régions "à tournage" ? Carole Bernard assure recevoir de la part de particuliers "une dizaine de propositions de lieux par jour", parmi lesquels son agence opère une sélection. La localisation est aussi importante. "En tant qu'agence parisienne, on nous sollicite surtout pour des appartements ou des maisons situées à Paris ou dans un rayon de 50 km", raconte la professionnelle. En province, trois régions sont aussi très demandées par les équipes de tournage selon Carole Bernard : le Sud-Est, un peu le Sud-Ouest au niveau de Bordeaux et du bassin d'Arcachon et le Nord. "Hors de ces régions, on ne retient pas les lieux parce qu'on sait qu'on sera très peu sollicités, voire pas du tout", précise Carole Bernard.