Camus veut "réveiller" Johnny

  • A
  • A
Camus veut "réveiller" Johnny
@ MAXPPP
Partagez sur :

Son ex-producteur s’inquiète que Johnny Hallyday se défasse tour à tour de son entourage.

Jean-Claude Camus a choisi l’hebdomadaire Gala pour "rétablir quelques vérités", quatre mois après son "divorce" professionnel avec Johnny Hallyday. Le producteur a reçu une équipe du magazine chez lui, à Neuilly-sur-Seine, pour dénoncer le rôle de Laeticia, l’épouse du chanteur, dans ce qu’il qualifie de "champ de ruines".

"Madame manage tout"

"Johnny, réveille-toi !". Tel est le message que Jean-Claude Camus, qui a passé 35 ans auprès de la star, a voulu lui faire passer dans le magazine qui paraît mercredi. "Madame manage tout. L'amour rend aveugle. Tous ceux qui avaient la confiance de Johnny ont sauté", lance-t-il, accusant directement Laeticia.

Selon lui, "l'ancien staff a été remercié sur de mauvais prétextes". "Daniel Angeli, le photographe officiel du couple Hallyday, a été congédié car de mauvaises photos seraient parues ! Or, aucun cliché n'est diffusé dans la presse sans que Laeticia ne l'ait choisi. C'est une évidence!", s’insurge Jean-Claude Camus.

Les propos de l’ancien producteur de Johnny, aujourd’hui remplacé par Gilbert Coullier, ne devraient pas du tout plaire au "tôlier". Dans une lettre ouverte publiée la semaine dernière son site officiel, le chanteur défendait sa famille, et notamment sa femme. "La rumeur veut qu’avec Laeticia, je suis à la tête d’une holding créant une opération de réhabilitation de mon image en montant sur scène avec Matthieu Chedid. Laeticia s’appelle maintenant la ‘Dame de fer’, la régente du système Johnny !", s’étonnait-il.

"Je l’aimerai toujours"

Dans cet entretien exclusif, Jean-Claude Camus continue à souhaiter le meilleur à Johnny Hallyday. "Johnny sait que je ne suis pas d'accord avec ce qui se passe (...) Je l'aimerai toujours. Je lui souhaite encore beaucoup de succès. Il restera à jamais ‘Mon Johnny’", confie-t-il.

Il tient d’ailleurs à préciser qu’il n’a pas été renvoyé : "c'est moi qui ai jeté l'éponge. Johnny est une star nationale qui a le train de vie d'une vedette internationale. Cela crée des besoins (…) En août dernier, par appât du gain, il m'a quitté car je ne voulais pas m'aligner sur la somme très alléchante, 12 millions d'euros, qu'on venait de lui proposer pour une tournée en 2012", explique le producteur.

Nouveau propriétaire du théâtre de la Madeleine et producteur notamment de Pierre Palmade, Sinclair et Christophe Maé, Jean-Claude Camus assure qu'il n'a pas d'amertume : "nous formions un vieux couple depuis 35 ans, slalomant entre bonheur et péripéties. Ce qui me gêne le plus, c'est le champ de ruines qui s'établit autour de lui", conclut-il. A bon entendeur, salut…