Camille : "La voix, c'est mon baromètre, ma météo"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

C'est une petite ode à la nature que la chanteuse Camille offre de sa voix changeante dans son nouvel album intitulé Ouï, sorti le 2 juin.

INTERVIEW

Depuis Ta douleur sur l'album Le fil, cela fait quinze ans qu'elle navigue dans le répertoire français. La chanteuse Camille sort un nouvel opus intitulé Ouï serti de onze titres. Elle était l'invitée du Europe 1 Music Club.

C'est un oui avec tréma.  Trois petite lettres, dont une avec un tréma, mais pour Camille, c'est bien plus : un oui à la vie, l'ouïe, un "ou" symbole de choix et un "i" de sourire. "Tous les mots sont des sons à chanter et ce Ouï avec tréma, c'est comme un long tunnel, une longue réflexion." C'est aussi un éblouissement, ressenti lors de sa composition dans une chartreuse du sud de la France. Camille chante un peu tout le temps. "La voix, c'est mon baromètre, ma météo. Je chante tous les jours. Mais j'entends ce qu'elle me raconte. Des fois, elle a juste envie d'aller dormir." Mais même en sommeil, sa créativité et son inspiration s'animent. Une inspiration qu'elle ramène à la respiration. "On ne peut qu'être créatif. Ne pas être créatif, c'est contre-nature. Vous inspirez tous les instants, la vie, c'est inspiration, expiration...en permanence."

Entendu sur Europe 1
De la bourrée et du tambour. Passée par des phases très chansons, ou très acoustiques ou même soul, l'une des surprises de ce disque vient de l'intégration de notes d'une bourrée traditionnelle à deux temps dans la chanson Les loups. "La bourrée, c'est génial, c'est la danse reine. C'est très amusant, c'est une danse de couple ou à quatre, face à face. C'est assez libre et très terrien, virevoltant." Un instrument est aussi très présent : le tambour. "Au début, c'est le cœur qui bât. C'est un appel au rassemblement." Elle superpose aussi sa voix, en cinq ou six couches parfois pour un effet chorale. "Sur scène, des choristes chantent."

Terrienne et aérienne. Sur les photos de son album, les pieds de Camille ne touchent jamais terre. "Je suis entre terre et ciel. Pour prendre son élan, il faut avoir un appui sur terre. Cet album est définitivement ancré sur terre. Je pense être plutôt aérienne, aussi parce que je suis chanteuse. Je suis un peu en flottaison. Je danse. Ce n'est pas pour rien que j'ai choisi le tambour, parce que ça a un son grave et granuleux, qui me renvoie les fréquences de la Terre." Et quand on observe qu'une autre de ses chansons s'appelle Piscine, on se dit que Camille est une femme qui brasse décidément tous les éléments naturels.