Camille : "La musique n'a pas de frontières, c'est une apatride"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Entre deux festivals, la chanteuse Camille s'est livrée au micro d'Europe 1 sur sa tournée d'été, qui va l'emmener jusqu'au Brésil. 

INTERVIEW

"J'ai énormément de plaisir cet été, c'est extraordinaire". Invitée d'Europe 1 week-end dimanche, la chanteuse Camille revient sur sa tournée des festivals estivaux qui l'emmène dans les Landes, au Musicalarue, mais aussi à Bruxelles, et même au Brésil à la fin du mois de septembre. 

La musique est "une vibration". "J'aime surtout les festivals en plein air", confie Camille au micro d'Europe 1. "C'est la totale : on profite du ciel, du public, c'est la cigale qui chante tout l'été. C'est vraiment la haute saison, c'est l'occasion de faire découvrir notre musique à pleins de gens. (...) Il y a toujours des aficionados qui sont là à nos concerts et qui entraînent les autres, mais il y a aussi plein de gens qui découvrent. Et nous aussi on découvre des publics", détaille-t-elle. Si Camille sait très bien jouer avec les sons et les mots de la langue française, nul besoin de comprendre les paroles de ses chansons pour frissonner à leur écoute. "La musique n'a pas de frontières, c'est une apatride. Elle peut avoir des racines, mais c'est une vibration."

L'importance du langage corporel. "Moi j'aime des musiques du monde entier et je suis heureuse que la mienne puisse parler à des gens qui ne comprennent pas le français. (...) J'aime le langage corporel et sur scène je veille toujours à ce qu'on puisse voir la musique, l'entendre oui, mais aussi la comprendre par les yeux, par le langage du corps."