Bref, ce sera fini le 12 juillet

  • A
  • A
Bref, ce sera fini le 12 juillet
@ MAX PPP
Partagez sur :

La mini-série de Canal +, diffusée dans le Grand Journal, s’arrêtera à cette date, après 82 épisodes.

Une petite année de diffusion, 82 épisodes… et puis s’en va. Les créateurs de Bref,la mini-série de Canal + diffusée dans Le Grand Journal, ont annoncé la fin de l’aventure, pour le 12 juillet prochain.

"Peur de vous ennuyer"

"Quand s’est posée la question de faire une deuxième session, nous avons réfléchi. Beaucoup. Nous nous sommes dit que nous ne pouvions pas le laisser là-haut, qu’il allait falloir le faire redescendre, dévaler la pente, se casser un peu la gueule. D’un autre côté, nous avions peur de – déjà – nous ennuyer et donc, de vous ennuyer. Finalement, nous avons trouvé suffisamment d’idées qui nous faisaient marrer pour se lancer dans 40 nouveaux épisodes. Et puis s’est posée la question d’une troisième session et nous avons décidé de la faire courte – deux petits épisodes – et de refermer ‘bref’", écrivent sur leur site Kyan Khojandi, Bruno Muschio et Harry Tordjman.

Avec beaucoup de rythme, Bref raconte la vie d'un trentenaire ordinaire au physique passe-partout, interprété par Kyan Khojandi : ses histoires de coeur, ses problèmes de famille, ses copains, son boulot... Il n'a "aucune mémoire", "les gens l’énervent", il a un "plan cul régulier" (sic), bref c'est l'histoire du type le plus commun qui soit, mais racontée de manière drôle et décalée. 

Un véritable phénomène de société

La série, diffusée à partir de août 2011, est rapidement devenue un véritable phénomène de société. Chacun des épisodes mis en ligne sur le site dans la foulée de l'émission est systématiquement partagé par des dizaines de milliers d'internautes sur Facebook. "Bref, j'ai fait une connerie", datant du 12 juin dernier a ainsi été partagé par plus de 100.000 fans sur le réseau social. "Bref, j'ai grandi dans les années 90" a même été recommandé par 429.000 internautes.

La série a été parodiée par de nombreux internautes. Comme ici, ce sosie autoproclamé de Kyan Khojandi :

Et la vie après Bref ressemblera à quoi, notamment pour Kyan Khojandi, devenu l’égérie d’une génération de trentenaires-colocataires-à la recherche de l’âme sœur ? "Ce site commence là où la série s’arrête justement pour vous tenir au courant de ce qu’il va se passer après 'bref', à propos de 'bref', dans les prochains mois. Nous avons plein de nouvelles idées, plein de projets et nous espérons que vous en entendrez parler le moment venu", répondent les créateurs de Bref.