Bob Sinclar : "Le DJ, c'est le Andy Warhol de la musique"

  • A
  • A
Bob Sinclar : "Le DJ, c'est le Andy Warhol de la musique"
Pour Bob Sinclar, la musique : "C’est ma drogue et c’est ma raison de vivre".@ AFP
Partagez sur :

Le DJ français est le lauréat du "Grand prix des musiques électroniques" du Prix Sacem 2015. Il était l'invité de David Abiker dans "C'est arrivé demain", dimanche.

La 10e cérémonie des Grands Prix Sacem avait lieu le 30 novembre aux Folies Bergère. Depuis cinq ans, les compositeurs de musique électronique sont également récompensés. "Les DJs ont inventé une dynamique sonore (...) Au début, je me demandais comment tous ces DJs faisaient pour créer cette musique et je me suis rendu compte qu'ils faisaient du recyclage de sons et des assemblages", explique Bob Sinclar, invité de "C'est arrivé demain", dimanche. "Le DJ, c'est le Andy Warhol de la musique".

Du jazz au hip-hop. Bob Sinclar est aussi revenu sur la genèse de sa passion et ce qui l'a poussé à se mettre derrière des platines. "Mon premier choc musical a été Herbie Hancock. Puis, j'ai appris la musique avec l'explosion du rap et du hip-hop au milieu des années 80". C'est à cette époque que les premiers DJs sortent de l'ombre. Oxygène, de Jean-Michel Jarre en 1976, avait ouvert la voie de la reconnaissance de la musique électronique.

"Il faut continuer à danser". Le compositeur s'est également exprimé sur les conséquences des attentats du 13 novembre sur le monde de la nuit. "Oui, il faut continuer à danser. Dans mes moments de tristesse, la musique m’a toujours sauvé. C’est ma drogue et c’est ma raison de vivre", a-t-il précisé. "Ce n’est pas facile de célébrer certaines choses quand on a vécu une tragédie pareille mais il faut qu’on soit ensemble".

>>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "C'est arrivé demain" :