Binoche et Moreau à Avignon

  • A
  • A
Binoche et Moreau à Avignon
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le festival de théâtre, qui propose 35 spectacles, débute mercredi. Plusieurs stars à l’affiche.

35 spectacles au programme, plus 100.000 spectateurs attendus : le 65e festival d’Avignon a ouvert ses portes mercredi, pour s’achever le 26 juillet. Parmi les 22 créations originales présentées à la Cité des Papes cette année, 15 ont été spécialement conçues pour l’occasion. En guise de têtes d’affiche : Juliette Binoche, Jeanne Moreau ou Etienne Daho.

Le retour de Binoche sur les planches

La star internationale Juliette Binoche revient à ses premières amours, le théâtre. Elle est à l’affiche de Mademoiselle Julie, du Suédois August Stringberg, avec Nicolas Bouchaud, et mis en scène par Frédéric Fisbach.

C’est l’actrice elle-même qui a souhaité venir dans le Sud de la France. "Juliette Binoche nous a expliqué qu'elle voulait vivre une expérience théâtrale en France et qu'elle avait pensé à Avignon", avait ainsi expliqué Vincent Baudriller, codirecteur du festival, lors de la conférence de presse de présentation.

Jeanne Moreau et Etienne Daho ensemble sur scène

Autres stars d’Avignon 2011, Jeanne Moreau et Etienne Daho. L’actrice, habituée du festival, partagera la scène avec le chanteur dans Le condamné à mort, de Jean Genet. Un texte qu’ils avaient déjà transposé sur la scène du théâtre de l’Odéon, l’hiver dernier.

Pour le centième anniversaire de l’écrivain, ils reprennent cette œuvre qu’il a écrite en prison en 1942. Jeanne Moreau récite, et Etienne Daho chante.

Une polémique pour commencer

Le 65e festival d’Avignon s'ouvre aussi avec une polémique, lancée par le comédien Fabrice Luchini. Selon lui, le risque est que le prestigieux festival prenne des allures de "secte". "Je rêve théâtre et grands textes, à Avignon, pour Avignon et son public. Aujourd'hui, j'en suis très éloigné. J'ai le sentiment que c'est désormais le lieu d'une secte qui rejette les grands textes", expliquait-il dans Le Figarolundi. Une allusion au trop grand nombre de créations, selon lui, dans ce festival.

Ce à quoi Vincent Baudriller a rétorqué : "La première idée du Festival d’Avignon, c'est celle d'un festival de création où des artistes viennent proposer des nouvelles formes d'esthétique pour le plus grand nombre".

La danse à l’honneur

Cette année, l’artiste associé du festival est le chorégraphe français Boris Charmatz, considéré comme un des chefs de file de la danse contemporaine. Il assurera l’ouverture du festival, les 6 et 7 juillet, avec sa création Enfant, qui sera donnée dans la Cour d’honneur du Palais des Papes.

Avignon fera donc la part belle à la danse, avec une dizaine de spectacles signés par des chorégraphes, dont la Belge Anne Teresa De Keersmaeker. Objectif affiché par la direction du festival : rajeunir la programmation et croiser les genres.
A noter enfin que le festival off proposera, lui, 1.143 spectacles donnés par 969 compagnies, le tout devant 1,2 million de spectateurs attendus. Il débutera en léger différé, du 8 au 31 juillet, et rassemblera comme chaque année des troupes sans direction artistique.

Pour en savoir plus sur le festival d’Avignon, rendez-vous sur Festival-avignon.com et Avignonleoff.com.