Bing en lice pour tenter de détrôner Google

  • A
  • A
Bing en lice pour tenter de détrôner Google
Partagez sur :

Bing. Un mot court et facile à retenir : "je cherche et bing, je trouve". C'est donc le nom finalement retenu par Microsoft pour son nouveau moteur de recherche, annoncé comme "moteur de décision". Objectif revendiqué haut et fort : ravir la place de N.1 à Google. Lancement officiel, mercredi.

Bing va enfin être lancé dans sa version complète mercredi aux Etats-Unis. Le reste du monde bénéficiera, dans un premier temps, d'une version un peu moins aboutie. Le nouveau moteur de recherche, un temps appelé Kumo, entend détrôner Google qui accapare plus de 64% du marché devant Yahoo!, deuxième avec 20,4%. Pour y parvenir, Microsoft fait le pari de "casser les habitudes des internautes". Pourtant son actuel Live Search ne s'est jamais imposé (8,2% d'utilisateurs). Partant du constat que "seule une requête sur quatre apporte une réponse satisfaisante du premier coup", Microsoft affirme pouvoir y remédier.

A l'instar de son rival, la page d'accueil de bing.com, volontairement dissociée du site MSN, se veut "simple" pour "s'afficher rapidement", explique le responsable de Microsoft. Elle propose les mêmes onglets que Google et un service de zoom par satellite. Mais cela reste une vue aérienne alors que le Street View de Google permet de se promener dans les rues. De plus, les photos proposées semblent un peu datées pour l'instant.

Côté innovation, les informations doivent à terme, être classées par sous-rubriques, plutôt que sous forme de liens vers des sites web. Ainsi, si l'internaute tape le mot "Italie", il aura la possibilité de choisir entre plusieurs thèmes, tels que vacances, tourisme, immobilier, culture... Par ailleurs, des "outils d'aide à la décision" sont intégrés pour réserver par exemple un vol au meilleur prix ou choisir un restaurant selon son prix, sa cuisine, son atmosphère, les notes des internautes... D'autres fonctionnalités devraient permettre de trouver une adresse postale en un seul clic, ou encore de survoler un lien avec la souris pour obtenir des informations complémentaires sur le site concerné, sans avoir pour cela à ouvrir une nouvelle fenêtre.

Alors Bing a t-il des chances de détrôner Google ? Les experts sont pessimistes car le leader mondial est devenu un réflexe pour nombre d'internautes. En revanche, Yahoo! pourrait pâtir de l'arrivée de ce nouveau concurrent.