BHL "n'est pas infaillible"

  • A
  • A
BHL "n'est pas infaillible"
@ Europe 1
Partagez sur :

Le philosophe a admis mercredi sur Europe 1 avoir cité un écrivain fantôme dans son dernier livre.

Les ficelles étaient grosses, le canular connu et pourtant Bernard-Henri Lévy est tombé dedans. Dans son dernier ouvrage De la guerre en philosophie, BHL cite Jean-Baptiste Botul, spécialiste fictif de Kant, inventé par le journaliste Frédéric Pagès. "Je n'ai pas écrit un livre sur Emmmanuel Kant, ni sur Botul. C'est exactement trois lignes dans ce livre", s'est-il défendu mercredi au micro de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1.

Alors que le tout Paris se gausse de cette erreur, BHL dit lui aussi "se marre(r)". "J'aime les canulars (...) je trouve ça très drôle. D'autant que ce canular là est très bien monté, c'est un bon livre", a ajouté le philosophe, "je souhaite d'ailleurs qu'il se vende et je pense qu'il va entrer très vite dans les livres de best-sellers."

Bernard-Henri Lévy a par ailleurs développé son idée de la philosophie aujourd'hui : "un philosophe c'est quelqu'un qui se mêle de ce qui ne le regarde pas, c'est-à-dire en particulier de ce qui se passe en Iran aujourd'hui." BHL dit par ailleurs s'être battu contre le marxisme, le néo-fascisme et continuer à lutter contre le racisme, notamment contre les propos de Georges Frêche.

BHL a également défendu l'armée israëlienne souvent décriée. Cette armée "comme toutes les armées du monde commet des erreurs (...) mais je démontre qu'elle demeure néanmoins la seule armée démocratique que je connaisse où de bas en haut de la hiérarchie on se pose du matin au soir des questions morales."