Bernard Murat de retour sur scène en septembre avec Guillaume de Tonquédec

  • A
  • A
Partagez sur :

Guillaume de Tonquédec a surpris le metteur en scène dans l'émission Campus. Les deux hommes ont dévoilé qu'ils joueraient ensemble à la rentrée.

Ils ont foulé les mêmes planches, l'un face au public, l'autre en coulisses, notamment pour la pièce Le Prénom. Le comédien Guillaume de Tonquédec était un invité surprise dans l'émission Campus consacrée à Bernard Murat, un homme qu'il définit comme un ami, un pair et un père.

Un homme et son prof de philo. A peine arrivé dans l'émission, l'acteur annonce que Murat et lui vont se lancer dans une nouvelle aventure théâtrale dès le 5 septembre prochain. "On va faire une pièce qui s'appelle La vraie vie de Fabrice Roger-Lacan", dans laquelle un homme retrouve le prof de philo qui a bouleversé sa vie. Seulement cet homme est assez honteux de ce qu'il est devenu par rapport à la hauteur philosophique qui lui avait été transmise. Bernard Murat, plutôt tourné vers la mise en scène fera son grand retour sur les planches dans le rôle du professeur.

L'immense succès du prénom. Cette nouvelle collaboration sera leur troisième. La rencontre entre les deux artistes remonte à une dizaine d'années. A l'époque, ils se découvrent dans le cadre de la pièce Le Jardin de Brigitte Buc. "J'ai vu Bernard alors qu'on était en répétition. Il était très enthousiaste. C'est un très beau souvenir, donc deux ans après quand il m'a envoyé la pièce Le Prénom, il m'a demandé si j'étais libre tel jour à telle heure, je lui ai dit 'Je serai libre'", se souvient le comédien de Fais pas si, fais pas ça. La pièce a d'ailleurs connu un immense succès et a été adaptée au cinéma.

Soudés dans l'épreuve. C'est en plein triomphe que l'actrice Valérie Benguigui a annoncé à Bernard Murat qu'elle était atteinte d'un cancer. "Bernard nous a réuni dans la loge de Valérie et a été extraordinaire. Il y a des histoires moches dans notre métier mais il y en a aussi des belles. Il lui a dit 'tu vas jouer la pièce jusqu'au bout'", raconte Guillaume de Tonquédec, admiratif. "Véronique Boulanger l'a remplacée les soirs où elle le voulait. Valérie disait si elle se sentait capable de jouer ou pas", poursuit Bernard Murat. L'actrice, décédée depuis, a même obtenu un César pour le meilleur second rôle féminin pour le film. Des souvenirs très forts qui n'ont fait qu'unir les deux artistes.