Benjamin Biolay : "Trenet a tout inventé"

  • A
  • A
Benjamin Biolay : "Trenet a tout inventé"
Partagez sur :

On a souvent comparé le chanteur de La Superbe à Gainsbourg qu'il reconnait comme une influence majeure. Tout comme Charles Trenet.

Palermo Hollywood est un quartier de Buenos Aires où beaucoup de producteurs télé et ciné se sont installés. C’est aussi le nom du nouvel album de Benjamin Biolay, un opus qui mixe autant les influences que l’Argentine les cultures. Dans ce pays aimé depuis l'enfance et où il vit partiellement, Benjamain Biolay s'est "senti tout de suite bien". Invité dans la Playlist Europe 1 dimanche, il revient sur ses amours non pas géographiques mais musicaux, Gainsbourg et Trenet en tête.

"Allergique à 99% de la chanson française". Petit, déjà attiré par la musique, il joue du tuba. Qu'il troque pour le trombone, puis la trompette... alors que passer de l'un à l'autre est presque un sacrilège. "J'avais envie de jouer un maximum d'instruments". Puis, comme beaucoup de gamins, il a envie de monter un groupe de rock, sans fixer dans sa tête qu'il ferait de la musique son métier. Jeune, il se décrit comme "snob, con, allergique à 99% de la chanson française" et n'écoute que de la musique anglo-saxonne. Quand arrive la claque Gainsbourg. Un mythe "qui trouvait grâce" à ses oreilles, et auquel on l'a souvent comparé jusqu'à l'agacer parfois.  

"Une part de mimétisme" au début. Pourtant, admet-il, "il y avait une part de mimétisme quand j’ai commencé. Mais si ça m’a agacé, c'est que cela créait une compétition virtuelle où je suis archi-perdant." Il n’empêche, Gainsbourg lui plait. "Il est décomplexant pour quelqu’un qui veut chanter des chansons mais qui ne veut pas être chanteur, qui n’a pas envie de s’égosiller", glisse le Lyonnais aux trois Victoires de la musique. S'il y a Gainsbourg, le mythe, il cite aussi Charles Trenet, "le patron". "Il a tout inventé, on n'a fait que suivre et faire évoluer. Trenet, c’est la fin de la chanson triste, réaliste, avec logorrhées et mélopées." 

"la vieillesse offre de nouveaux rôles". Le chanteur cite une foule de confrères qui vouent la même admiration : "Aznavour parle de Trenet comme un enfant. Julien Clerc en est fou, Alain Souchon en est dingue, Renaud l’adore", comme Nougaro ou Catherine Ringer. Il a aussi une une petite anecdote : "Gainsbourg a choisi d'écrire des chansons sur une plage à Deauville quand il a entendu la voix de Trenet sortir d'un haut-parleur pour J'ai ta main". Alors qu'il profite de son succès, il a déjà plus de 16 chansons prêtes pour un album l'an prochain. Et se voit vieillir aussi mal qu'un chanteur qui ne tient plus la scène et bien comme un acteur, à qui la vieillesse offre de nouveaux rôles.