Ben : "J'aurais voulu être connu pour le sens de ce que j'écris"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'artiste Ben, qui fera l'objet d'une rétrospective à partir du 14 septembre au musée Maillol, s'est confié à Europe 1.

EXCLUSIF

C'est la première grande rétrospective de Ben à Paris. À partir du 14 septembre, l'oeuvre singulière de l'artiste, âgé de 80 ans, sera à l'honneur au musée Maillol, dans le 7ème arrondissement, un événement dont Europe 1 est partenaire.

"C'est un musée mythique". "J'étais très content d'être à Maillol parce que c'est un musée mythique au niveau des femmes", explique l'artiste. "Comme on me traite souvent de 'sex-maniac', j'ai dit à ma femme 'j'aimerais faire une série de nues'. J’aurais bien voulu, mais je ne sais pas dessiner, donc il faut que je retourne à l'école. Mais je peux écrire le mot 'aime', 'j'aime les femmes nues'", poursuit Ben.

"J'aurais voulu être connu pour le sens de ce que j'écris". Quand on lui demande ce qui lui a donné envie d'écrire ainsi, l'artiste explique avoir eu "envie de communiquer". "Au début, je faisais faire mes tableaux par des peintres en lettre et puis j'ai trouvé que c'était trop cher donc je me suis dit que j'allais écrire de façon lisible pour que tout le monde puisse le comprendre", avance Ben. "Un enfant qui passe devant (une de mes œuvres) et qui vient d'apprendre à lire peut comprendre ce que j'ai écrit, une vieille dame de 99 ans aussi", avance-t-il. L'artiste regrette en revanche qu'on le reconnaisse "à (son) écriture". "Moi, j'aurais voulu être connu au sens", explique-t-il. "Si j'écris 'regardez le ciel', c'est parce que je veux qu'on regarde le ciel", détaille-t-il encore. Ben explique bien aimer le mot 'vérité', "même si en fin de compte il n'y a pas de vérité", estime-t-il. "La phrase que j’aime bien c'est 'je cherche le vérité'." 

200 œuvres présentées. À partir du 14 septembre, l'exposition retracera tout le parcours de l'artiste depuis 60 ans, soit 200 œuvres en tout, avec une bonne vingtaine d'inédits.