Ben fait son strip-tease

  • A
  • A
Ben fait son strip-tease
@ DR
Partagez sur :

Une rétrospective consacrée à cet artiste de l’avant-garde française se tient à Lyon.

Le groupe Fluxus ou le mouvement du lettrisme ne sont pas forcément des termes évocateurs pour tout le monde, mais Benjamin Vautier, alias Ben, est pourtant un artiste majeur de l’avant-garde française. La rétrospective qui lui est consacrée jusqu’au 11 juillet au Musée d’art contemporain de Lyon, baptisée Strip-tease intégral, est une bonne occasion de la découvrir.

Ben Je signe la vie 630x420

© ADAGP, Paris, 2009

Artiste à l’univers très riche, il mêle humour et drame, à l’image de la vie, qu’il tente de faire entrer dans son art. Ses performances, installations et peintures l'ont fait connaître du grand public à partir des années 1960, en particulier grâce à ses "écritures", qu’il aime à décliner. Il est aussi un des premiers artistes à proposer des performances dans l’espace public et à investir la vie quotidienne.

Plus de 1.000 œuvres

Agé aujourd’hui de 75 ans, ce Français d’origine suisse a une œuvre prolifique, qui occupe les 3.000 m² du musée lyonnais, avec plus de 1.000 œuvres exposées. Cet artiste, qui a rejoint le Fluxus, un mouvement d’art contemporain né en 1962 basé sur le rejet des institutions et de la notion classique d’œuvre d’art, présente un travail complexe, teinté d’humour et de provocation. Des vidéos inédites et des œuvres créées spécialement pour l’occasion ont été intégrées à l’exposition.

Parmi les œuvres majeures de Ben, le Bizart baz’art occupe le cœur de l’exposition. Une pièce magistrale, qui fait partie des œuvres Fluxus, et à l'intérieur de laquelle les visiteurs peuvent circuler. Composée de 351 objets, elle est construite comme un puzzle, accumulant des pièces telles qu’un panier à salade ou un chien en peluche.

Bizart baz'Art ben, 630x420

© Adagp, Paris 2009/Blaise Adilon

Si le premier étage de l’exposition est consacré aux œuvres de la période Fluxus, principalement issues de la collection du Moma de New York, les 2e et 3e étages invitent à découvrir des pièces historiques et des créations récentes, dont des déclarations vidéo et des interventions sur les murs.

On est tous ego ben 630x420

© ADAGP, Paris, 2009

"On est tous ego", "Ecrire c’est peindre des mots", "Impossible d’abandonner la compétition", ou encore "J’ai voulu abandonner l’art mais j’en ai fait de l’art", font partie des phrases que cet artiste qui se veut populaire et touche-à-tout expose à Lyon. Des "slogans" qu’il aime qualifier d’ "art d’appropriation".

Strip-tease intégral, jusqu’au 11 juillet 2010 au musée d’art contemporain de Lyon.