Bastien Kossek : "Il y a un Sardou pour chacun"

  • A
  • A
Partagez sur :

Bastien Kossek, fan inconditionnel de Michel Sardou, est l'invité de Caroline Roux ce lundi à l'occasion de la journée spéciale Michel Sardou sur Europe 1.

Il n’a que 24 ans, mais entretient une passion folle pour… Michel Sardou. Alors que le chanteur fête ses 50 ans de carrière, Bastien Kossek explique sur Europe 1 qu’"il y a un Sardou pour chacun".

"Il n’y a pas d’âge pour aimer les bonnes choses." Quand on lui demande comment, à 24 ans, on devient fan de Michel Sardou, Bastien Kossek, conscient que cette passion suscite les moqueries rétorque avec humour : "il n’y a pas d’âge pour aimer les bonnes choses." Michel Sardou, c’est avant tout une histoire de famille, un compagnon qu’il écoute depuis une vingtaine d’années. "Les chanteurs français ont une grande place dans la famille, en particulier pour ma maman, qui est une grande fan de Sardou", confie le jeune homme, qui a appris à lire en feuilletant les livrets des albums du chanteur.

Ecoutez l'interview de Bastien Kossek par Caroline Roux :


Bastien Kossek : "Il y a un Sardou pour chacun"par Europe1fr

"Quand on aime autant un chanteur, c’est un tout". Une passion pour le chanteur qui ne l’a jamais quitté. "Michel Sardou parle à tout le monde", estime-t-il. En bon fan, Bastien Kossek embrasse tout entier le personnage de Michel Sardou. "Quand on aime autant un chanteur, c’est un tout, c’est la personnalité, c’est la voix qui est indéniable, c’est la qualité des mélodies - il a travaillé plus de 30 ans avec Jacques Revaux qui est l’un des plus grands mélodistes que la chanson française a connu. Et bien sûr, j’aime les paroles, les textes, qu’il a écrit – il a la modestie de ne pas le dire.

"Il y a un Sardou pour chaque moment de la vie". Quant aux critiques sur les paroles parfois rétrogrades du chanteur, Bastien Kossek les balaye d’un revers de main : "Michel Sardou est tel qu’il est, avec ses qualités et ses défauts. Ses chansons sont un bon baromètre de la société", estime-t-il. Le jeune homme essaie d’ailleurs de "convertir" ses proches à sa passion pour Sardou. "Auprès de mes proches, je fais passer des chansons de Michel Sardou, mais habilement, en fonction de leur personnalité, de leur vécu. Il a un Sardou pour chacun. Il y a un Sardou pour chaque moment de la vie", insiste-t-il.

Mais Bastien Kossek se défend d’être exclusif, il cite d’autres chanteurs qu’il aime, en assumant leur côté "vintage". "J’ai une préférence pour Sardou mais j’aime aussi Michel Delpech, Eddy Mitchel. Le chanteur le plus jeune que j’écoute c’est Benabar, il a 45 ans. Ces chanteurs ont des choses à dire. Ce n’est pas le cas de tous les chanteurs de mon  époque", conclut-il.