Bashung et Gainsbourg sur scène

  • A
  • A
Bashung et Gainsbourg sur scène
Partagez sur :

L'homme à la tête de chou et sa Marie-Lou prennent vie dans un spectacle dansé, hanté par le souvenir des deux chanteurs décédés.

Alain Bashung a rejoint Serge Gainsbourg au paradis du rock, mais ils se retrouvent dans une chorégraphie de Jean-Claude Gallotta. L'homme à la tête de chouest à l'affiche du Théâtre du Rond-Point à Paris du 27 novembre au 19 décembre.

Cette oeuvre scénique aurait bien pu ne jamais voir le jour, comme frappée par la malédiction qui a touché l'album-concept du même nom. Enregistré en 1976, L'homme à tête de chou de Gainsbourg a été un échec commercial avant d'être largement considéré comme l'un des disques les plus aboutis de la chanson française par son invention musicale et poétique.

Le producteur Jean-Marc Ghanassia a proposé au chorégraphe Jean-Claude Gallotta, figure de la danse contemporaine française, de porter l'album à la scène. Il leur fallait trouver une voix : ce sera celle d'Alain Bashung. L'artiste a enregistré les parties chantées en deux jours, fin 2006. Initialement, il devait être sur scène mais sa maladie l'a forcé à déclarer forfait. Il a toutefois encouragé le chorégraphe à poursuivre l'aventure.

Sur scène, une chaise noire, celle où Alain Bashung aurait dû prendre place. A la façon des films noirs américains, l'histoire est construite en un long flash-back. Mi-homme, mi-légume, l'homme à la tête de chou revit l'histoire tragique de son amour fatal pour Marie-Lou, une shampouineuse, qui l'a conduit à la folie et au crime.

Regardez des extraits des répétitions :