Bansky épingle le portrait de Steve Jobs dans la "Jungle" de Calais

  • A
  • A
Bansky épingle le portrait de Steve Jobs dans la "Jungle" de Calais
@ Capture d'image Twitter
Partagez sur :

Le père biologique de Steve Jobs, le créateur d'Apple, était un Syrien parti vivre aux Etats-Unis.

Bansky, considéré comme l'un des plus grands artistes de street art, a réalisé trois oeuvres consacrées aux migrants à Calais, deux en centre-ville et une dans la "Jungle".

Le père de Steve Jobs était un migrant syrien. La première, réalisée à l'entrée de la "Jungle" où se trouvent près de 4.500 migrants, représente Steve Jobs avec un baluchon et un ordinateur. Le père biologique du créateur d'Apple était un Syrien parti vivre aux Etats-Unis. La seconde, dessinée sur un mur d'un immeuble, est un pastiche du "Radeau de la Méduse" de Géricault (1791-1824), avec un car-ferry représenté à la place de "l'Argus". Et la troisième, visible sur la plage de Calais, montre un enfant avec une longue vue regardant les cotes de l'Angleterre. Les oeuvres de Bansky peuvent valoir plusieurs centaines de milliers d'euros.

"On nous fait croire que l'immigration est une perte". Samedi matin, des migrants soudanais appréciaient l'oeuvre réalisée sur un pylône de la rocade menant au port de Calais, sans toutefois savoir qui étaient Banksy et Steve Jobs. Dans un communiqué, Banksy explique avoir représenté l'entrepreneur américain en raison de ses origines syriennes. "On nous fait souvent croire que l'immigration est une perte pour les ressources d'un pays mais Steve Jobs était le fils d'un immigré syrien. Apple est la société qui dégage le plus de bénéfices, et qui paye plus de sept milliards de dollars d'impôts, mais cela a pu être le cas seulement parce qu'un homme venu de Homs a pu entrer (aux Etats-Unis, ndlr)".