Balavoine : "Au-delà des chansons, il y a le personnage"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Le directeur général de TV5 Monde, Yves Bigot, qui a bien connu Daniel Balavoine, a évoqué la personnalité entière du chanteur, jeudi, sur Europe 1.

"C'était un personnage authentique, qui disait ce qu'il pensait et qui ne se soumettait aux politiques." Le journaliste et directeur général de TV5 Monde, Yves Bigot, se souvient avec émotion de Daniel Balavoine, qu'il a interviewé plusieurs fois. Il a expliqué jeudi dans Europe Midi que beaucoup de personnes sont, encore aujourd'hui, nostalgiques de l'engagement, de la franchise et de la fougue du chanteur. Jeudi marque l'anniversaire des 30 ans de la mort de Daniel Balavoine, victime d'un accident d'hélicoptère au Mali sur le Dakar le 14 janvier 1986.

"Il avait un avis sur tout, comme Michel Berger, avec qui il était très ami. Toutes les affaires du monde les concernaient à titre personnel", insiste Yves Bigot, avant d'ajouter que c'est souvent l'interprète de Mon fils, ma bataille qui s'énervait publiquement, car "c'était celui des deux qui avait une grande gueule".

Un son "moderne". Que reste-t-il de Balavoine aujourd'hui, mis à part son engagement et ses convictions ? Les textes de ses chansons, mais aussi leur son et leurs arrangements. Pour Yves Bigot, ses morceaux "pourraient être des chansons de 2016". Il a évoqué la "modernité" de sa musique, le soin qu'il apportait à la production et le fait qu'il n'avait pas peur de chanter très haut, "comme les chanteurs anglais".

Le journaliste a également livré une anecdote amusante sur celui qui, en bon fan du Britannique Peter Gabriel, travaillait les synthétiseurs avec une grande attention. Un jour, "il s'était jeté sur Peter Gabriel dans les couloirs d'Europe 1". "J'ai été obligé de dire à la sécurité anglaise 'non non, ne vous inquiétez pas, c'est un chanteur français !'", a conclu Yves Bigot en riant.