Avignon : les deux spectacles d'ouverture annulés

  • A
  • A
Avignon : les deux spectacles d'ouverture annulés
Des banderoles place des Carmes à Avignon.@ Diane Shenouda
Partagez sur :

GREVE - Le directeur du festival, Olivier Py, vient d'annoncer l'annulation des deux spectacles d'ouverture. 

C'est ce soir que doit être lancée la 68e édition du Festival d'Avignon, mais les deux spectacles d'ouverture sont annulés, a annoncé le directeur du festival, Olivier Py. 

Les créations n'auront pas lieu. "Le Prince de Hombourg", d'Heinrich von Kleist, mis en scène par Giorgio Barberio Corsetti, dans la Cour d'honneur du Palais des papes, et le ballet "Coup fatal", signé Serge Kakudji, Fabrizio Cassol et Alain Platel, dans la cour du Lycée Saint-Joseph, étaient les deux créations très attendues de ce Festival. Ces deux spectacles, qui devaient marquer l'ouverture du festival vendredi soir ont été annulés en raison du mouvement des intermittents, a annoncé le directeur du festival Olivier Py. Le directeur du festival a précisé que le coût de ces annulations était estimé à 29.000 euros en billetterie. Les possesseurs de billets pourront soit se faire rembourser, soit choisir un autre spectacle du festival.

La retransmission maintenue sur France 2 ? La diffusion du "Prince de Hombourg" sur France 2 vendredi soir, reste pour l'heure maintenue, a assuré Olivier Py. La chaîne pourrait en effet diffuser des images du spectacle déjà enregistrées, en accord avec les salariés. France 2 a tout de même prévu un plan B et pourrait remplacer la diffusion par une fiction. Un deuxième épisode des "P’tits Meurtres d’Agatha Cristie" pourrait être programmé juste après le premier.

Les intermittents ont déployé une banderole devant le cloître des célestins, à Avignon.

© Diane Shenouda

Les intermittents ont déployé une banderole devant le cloître des célestins, à Avignon. 

Au cas par cas. Impossible pourtant de prévoir les répercussions précises des grèves sur l'ensemble du festival. Les spectacles programmés samedi restent à l'affiche, a souligné Olivier Py, alors que la CGT n'a déposé son prochain mot d'ordre de grève que pour le 12 juillet. Les compagnies qui se produisent dans le "Off" sont, elles, bien déterminées à jouer. Et les affiches fleurissent dans les rues d'Avignon : 

festival off

© Diane Shenouda

Une "marche silencieuse". Les intermittents du spectacle restent très remontés. Ils protestent contre leur nouveau régime d'assurance-chômage. Pour marquer leur mécontentement, la "grande parade", censée donner le coup d'envoi des festivités vendredi après-midi, sera remplacée par  une "marche silencieuse". 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

LA FACTURE - Festivals annulés : une note salée

RÉACTION - Jean-Michel Ribes : "en France, notre pétrole, c'est la culture"

INTERVIEW E1 - Les festivals de l'été auront lieu mais "pas tranquillement"

L'ESSENTIEL - Intermittents : les clés pour comprendre le conflit

DÉTERMINÉS - Les intermittents appellent à "amplifier la grève"

POLITIQUE - Valls décrit un "système arrivé à bout de souffle"

AVIGNON - "Vers une annulation" si l'accord sur les intermittents est maintenu