Avec l'expo Georges Wolinski au Palais de Tokyo, "on découvre vraiment le poète et le philosophe"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans Europe matin, Maryse et Natacha Wolinski, la veuve et la fille de Georges, évoquent l'exposition consacrée au dessinateur assassiné lors de l'attentat contre Charlie Hebdo.

INTERVIEW

C'est un autre Wolinski que l'on peut découvrir du 13 avril au 13 mai au Palais de Tokyo, à l'occasion d'une exposition qui lui est consacrée. Dans le cadre de son cycle "Discordes", le musée parisien expose une soixantaine de dessins de Georges Wolinski, assassiné le 7 janvier 2015, lors de l'attentat contre Charlie Hebdo. La veuve du dessinateur, Maryse Wolinski, et sa fille Natacha, qui a participé au projet, étaient dans Europe matin jeudi.

"Georges Wolinski s'éloigne complètement de l'image du polémiste". Avec cette soixantaine de dessins, on découvre une part plus intime du dessinateur. Des dessins autour de la solitude, du temps, de l'enfermement, de la mort et même de Dieu. "Dans cette exposition, Georges Wolinski s'éloigne complètement de l'image du polémiste, du provocateur, de cette réputation qui le précède", explique Maryse Wolinski. Selon elle, au cours de cet événement, "on découvre vraiment l'artiste, le poète et le philosophe".

"Poser des questions existentielles". Natacha Wolinski partage ce point de vue. "On associe toujours mon père, soit à un dessinateur de presse, soit à la liberté de penser, avec derrière l'idée de provocation", indique-t-elle. "Mais finalement, on se rend bien compte que la liberté de penser, c'est simplement nourrir un autre regard sur le monde : poser des questions existentielles et redonner du sens à ces questions".