Le film sur la Fifa fait un énorme flop au box-office

  • A
  • A
Le film sur la Fifa fait un énorme flop au box-office
Partagez sur :

Sorti aux Etats-Unis juste après le scandale qui a éclaboussé la Fifa, le film sur l'histoire de la fédération n'est pas bien accueilli. 

L'actualité n'a pas joué en sa faveur. En plein scandale de corruption autour de la FIFA, United Passions, le film du Français Frédéric Auburtin consacré à la naissance de l'organisation sportive qui régit le football mondial est bien parti pour faire un flop aux Etats-Unis, où il est sorti le 5 juin. La présence de Tim Roth et de Gérard Depardieu au casting n'y ont rien fait. Le film, sponsorisé par la Fifa à plus de 80% selon The Independant, a coûté quelque 29 millions de dollars, soit plus de 25 millions d'euros. Mais il est boudé dans les salles et moqué par la critique.   

L'histoire de la FIFA, créée il y a 111 ans.United Passions raconte les débuts de la Fifa, fondée en 1904 jusqu'à nos jours, et de la Coupe du monde, à travers le parcours de trois personnalités : Gérard Depardieu joue le rôle de Jules Rimet, le fondateur de la coupe du monde, Sam Neill incarne Joao Havelange, à la tête de la fédération pendant plus de vingt ans et Tim Roth est Sepp Blatter, l'ex-patron de la Ffa.

Le film a récolté quelque 607 dollars, soit un peu plus de 530 euros le premier week-end de son exploitation, rapporte The Hollywood Reporter

Qu'en dit la presse américaine ? La presse américaine n'est pas tendre avec le film. Le Los Angeles Time titre notamment "United Passions, le film financé par la Fifa, propulsé très loin de son but". Deadline titre quant à lui au sujet de la sortie du film : "Mauvais timing ou coup marketing ?" Le Washington Post tape fort sur Sepp Blatter : "Il faut vraiment avoir un énorme ego pour financer un film dont vous êtes le héros, mais, au moins, Blatter a eu la décence de ne pas engager Brad Pitt pour le jouer." "United Passions est l'un des films les plus irregardables de ces derniers temps", lance encore le New York Times.  

Le film, projeté au Marché du film lors du Festival de Cannes 2014, est passé assez inaperçu en France, où il est sorti uniquement en DVD en décembre dernier.