Aurélie Dupont : "Benjamin Millepied est impatient"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Aurélie Dupont estime que son prédécesseur "aurait dû prendre son temps" pour mettre en oeuvre son projet à l'Opéra de Paris.

INTERVIEW

Le roi est parti, vive la reine. Aurélie Dupont, qui va succéder à Benjamin Millepied comme directrice de la danse de l’Opéra de Paris, est enchantée. "J’ai accepté pour une raison très simple", explique-t-elle vendredi dans la Matinale d’Europe 1. "Je suis amoureuse de cet endroit qu’est l’Opéra Garnier et l’Opéra Bastille, et amoureuse de la compagnie. J’ai de l’affection pour les danseurs et je les comprends." L’ancien petit rat, arrivée à l’âge de dix ans à l’opéra, y a passé trente-deux ans, jusqu’à sa retraite en mai 2015. Avec sa nouvelle fonction, Aurélie Dupont affirme avoir "très envie de les (les danseurs, ndlr) mettre en lumière à (sa) façon, avec (sa) vision".

Son projet ? "Je veux trouver un équilibre, sans jeu de mots, entre l’excellence en danse classique et l’excellence en danse contemporaine. Je veux que le public qui vient acheter sa place un certain prix et s’assoit dans la salle se dise 'C’est sûr, ça va être top'."

"Il veut que ça aille vite". Aurélie Dupont ne tarit pas d’éloges à l’égard de son prédécesseur, même si elle dit avoir très peu évoqué les raisons de son départ avec lui. Il est, selon elle, "impatient", "impatient parce qu’il est passionné, parce qu’il veut que ça aille vite, parce qu’il a certainement une vie américaine qui lui permet de faire ça. Peut-être, en effet, qu’il aurait dû prendre son temps, parce que les idées étaient bonnes". "Benjamin n'avait pas mesuré que le poste implique 80% de tâches administratives et 20% seulement d'artistique", avait confié jeudi un très bon connaisseur de l'Opéra. La nouvelle directrice de la danse estime que le chorégraphe a contribué à mettre en avant la place de la danse contemporaine dans l’institution : "Benjamin a excellé dans le fait de dire et de faire comprendre au public que dans cet opéra, on pouvait voir de la danse contemporaine".

"J’étais sur un petit nuage". Aurélie Dupont s’est vu proposer ce nouveau poste il y a "trois-quatre semaines", aux termes de nombreuses discussions "en amis" avec le directeur de l’Opéra, Stéphane Lissner. "J’étais sur un petit nuage. J’avais envie de partager la nouvelle avec tout le monde, chose que je ne pouvais pas faire", confie-t-elle. L’ancienne étoile, dont la retraite aura été de courte durée, compte également se remettre à danser sur d’autres scènes que l’Opéra.