Au musée Unterlinden, François Hollande joue la culture contre le terrorisme

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

François Hollande a profité de l'inauguration du musée Unterlinden de Colmar, samedi, pour mettre en avant les espaces de culture.

"La culture, c'est l'expression de la liberté." Pour l'inauguration du musée Unterlinden, François Hollande a lancé un appel dont l'écho dépasse largement les murs du retable d'Issenheim qui l'abrite. Samedi à Colmar, le chef de l'Etat marquait la fin de deux ans de grands travaux pour la modernisation de l'établissement.

Deux mois après les attentats du 13 novembre, le chef de l'État a dressé un parallèle avec l'attaque du Bataclan : "Le terrorisme, celui qui nous a frappés l'année dernière, quand il frappe des jeunes dans des salles de spectacle, quand il vise des touristes dans des musées, le terrorisme veut détruire l'idée de la liberté, l'idée de la culture."

"La culture vient donner le plus beau des messages." "Je sais que, après les attentats de novembre dernier, certains établissements scolaires ont suspendu les visites", a poursuivi François Hollande. "Mais aujourd'hui, les sorties scolaires doivent reprendre. Les visites doivent se multiplier. La culture vient donner le plus beau des messages : la force de la beauté face au malheur, de la volonté humaine face au découragement."




Cote de popularité : l'effet attentats est retombé

La cote de popularité de François Hollande a accentué sa baisse en janvier pour retrouver son niveau d'avant les attentats de Paris et Saint-Denis, selon un sondage BVA pour Orange et iTELE publié samedi. Vingt-cinq pour cent des Français déclarent faire confiance au chef de l'Etat, soit cinq points de moins qu'il y a un mois. Sa cote avait bondi de huit points juste après les attentats du 13 novembre.