Au fait, qui est Captain America ?

  • A
  • A
Au fait, qui est Captain America ?
Détail d'un poster dédié au personnage.@ 2014 Marvel
Partagez sur :

PORTRAIT - Dans la famille Marvel, Captain America est une référence née en 1940. Ses aventures se poursuivent désormais au cinéma.

Un bouclier rond, un costume aux couleurs de l’Amérique et le corps d’un super-soldat dopé grâce au sérum S.S.S : Steve Rogers, alias Captain America, n’a qu’une obsession, celle à l’origine de sa création : combattre le nazisme. Pour honorer cette mission, ce personnage de comics est servi par des capacités physiques et intellectuelles hors-norme. Comme Batman, Superman ou encore Hulk... sauf que Captain America n'a jamais réussi à avoir leur popularité en France. Alors que le film Captain America, le soldat de l'hiver sera sur les écrans le 26 mars, portrait de ce héros né avec la Seconde guerre mondiale et que le cinéma a beaucoup fait évoluer.  

Frère de Hulk, Thor et les X-Men. C’est le 20 décembre 1940 que Captain America fait son apparition aux Etats-Unis, dans le premier numéro de Captain America Comics,  édité par Timely Comics, le futur Marvel. Ses créateurs ne sont autres que Jack Kirby, à qui l’on doit aussi d’autres personnages Marvel célèbres, Thor, Hulk ou les X-Men, et le scénariste Joe Simon. Après dix numéros, Captain America laisse la place à d’autres héros comics. Puis il sera ressuscité en 1963 par Jack Kirby dans Avengers Vol 1 #4, sous les éditions Marvel.

Captain-America---Avengers-

© 2014 Marvel

Un détail pour les puristes : Captain America n’a pas toujours été armé de son bouclier rond. Sur la première planche, l’objet est triangulaire, comme celui qui orne le costume du héros de The Shield, une autre série comics. Une copie conforme qui n’a pas plu aux ayants droits. Résultat, ses créateurs ont décidé de le rendre circulaire dès les premières critiques.

A l’origine de ses superpouvoirs. Le jeune Steve Rogers n’a de rêve que celui de défendre son pays, alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage. Mais ses dispositions physiques ne suffiront pas à faire de lui un soldat et il est recalé. Sa force de caractère va néanmoins attirer l’attention d’un général, qui lui propose de se prêter à une expérience. C’est alors que lui est administré le sérum du super-soldat (S.S.S). Dès lors, il devient un être parfait, doté de pouvoirs exceptionnels, hyper fort, hyper rapide, hyper endurant, et doté, en prime, d’une mémoire infaillible.

Il est l’Amérique à lui tout seul. A commencer par son nom de super-héros, Captain America. Sous son costume, Steve Rogers est un militaire américain, qui défend la liberté et le drapeau américain à travers le monde. Il est l’Amérique invincible et libératrice. Dans le tout premier Comics d’ailleurs, il décoche un coup de poing à Hitler, avant même l’entrée de son pays dans le conflit.  

"Dans les années 40, ce sont les soldats américains qui lisaient les albums dont il était le héros. Les aventures de Captain America servaient à leur regonfler le moral. C’est donc à l’origine un personnage historique créé pour soutenir les troupes. C’est seulement par la suite qu’il a été repris par le cinéma et qu’il est devenu, aussi, un personnage de divertissement", décrypte Jean-Jacques Launier, fondateur du musée Art Ludique à Paris et commissaire d'une exposition consacrée précisément aux super-héros de Marvel, à travers 300 planches originales.

Captain-America

© 2014 Marvel

Cap’ et la propagande. Ce super-soldat aux couleurs de l’Oncle Sam combat dès les premières planches contre les nazis, puis contre les Japonais aux côtés des Américains. "Captain America était indéniablement un personnage de propagande ", confie Jean-Jacques Launier. " C’est ce qui explique son ancrage dans le réel. Comme les autres personnages Marvel, Captain America est un personnage référent, porteur de valeurs".

Et quid du personnage au cinéma ? Sur grand écran, le personnage a été totalement retravaillé, tout en restant fidèle à ses origines. "C’est surtout le propos du film qui le fait évoluer : dans les années 40, Captain America se bat aux côtés des GI. Dans Le soldat de l’hiver, il est transposé dans le monde moderne, devenu un peu paranoïaque. Le personnage s’interroge sur sa mission. Est-il dans le bon camp ? Est-il juste de surveiller ainsi les gens ? Il a donc des préoccupations actuelles", raconte Jean-Jacques Launier.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

EXPO - Pourquoi les super-héros Marvel séduisent toujours

EXPO - Metz : les photos de paparazzis exposées

BD - Moby Dick, des fonds marins à la bande dessinée

MUSIQUE - Gangster, mac, entrepreneur : quel est le profil (musical) de Jay Z ?