Nouvel Astérix : "l'idée est épatante" pour Uderzo

  • A
  • A
Nouvel Astérix : "l'idée est épatante" pour Uderzo
@ AFP
Partagez sur :

INTERVIEW - Albert Uderzo, l'un des papas d'Astérix, dit avoir toute confiance en Didier Conrad et Jean-Yves Ferri, aux manettes du nouvel album, Le Papyrus de César.

Le relais est bel et bien passé. Après Astérix chez les Pictes en 2013, Didier Conrad et Jean-Yves Ferri sont une nouvelle fois aux manettes du nouvel album d'Astérix et Obélix, Le Papyrus de César, prévu pour sortir à la fin du mois d'octobre 2015. Pour le plus grand plaisir d'Albert Uderzo, l'un des créateurs des héros gaulois, avec le scénariste René Goscinny. 

"Le texte est parfait". "L'idée est épatante. C'est un scénario auquel on n'avait pas pensé et qui est une très heureuse idée qui colle avec l'histoire", a commenté le dessinateur de 87 ans sur Europe 1. Nullement échaudé par ce passage de relais, Albert Uderzo salue le travail de ses successeurs. "Mon rôle va être très simple : je vais regarder les dessins, voir s'il y en a qui me paraissent un peu bizarres. Quant au texte, il est parfait", a-t-il ajouté. "Ils font la couverture, le scénario est écrit, le dessin est en cours de réalisation. Je le vois au fur et à mesure, mais ça y est, ils ont la main", a-t-il conclu. 

"César a un rôle très important". Le 36e album des aventures d'Astérix devrait laisser une grande place à Jules César, l'empereur romain toujours vaincu. "César est bien là, oui, bien sûr. Il a un rôle très important", a confirmé Albert Uderzo, sans en dire beaucoup plus, sinon "qu'il aura des déconvenues". A son époque, Albert Uderzo n'a jamais osé aller trop loin avec l'empereur. "Je n'ai jamais trop pu caricaturer César. C'est quand même un homme qui a marqué son époque et j'ai donc toujours été très prudent - et Goscinny aussi - pour ne pas le maltraiter", a conclu le dessinateur. 

"J'en ai fait tellement..." Invité d'Europe 1 en décembre dernier, dans le cadre de la sortie du film Astérix, le Domaine des Dieux, Albert Uderzo avait confié à Thomas Sotto son envie de tourner la page de dessinateur. "Je n'ai plus tellement l'envie, j'en ai fait tellement…" 

Réécoutez l'interview d'Albert Uderzo par Thomas Sotto :



Uderzo : "François Hollande serait Astérix"par Europe1fr