Arnaud Desplechin fera l'ouverture à Cannes : "J'ai été très touché, c'est une année mémorable"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le cinéaste aura l'honneur d'ouvrir le 70e festival avec "Les fantômes d'Ismaël". Un film pour lequel il a réalisé son rêve de tourner avec les actrices Marion Cotillard et Charlotte Gainsbourg.

INTERVIEW

Il fera l'ouverture du festival de Cannes 2017 et sortira dans les salles mercredi. Le nouveau film d'Arnaud Desplechin, Les fantômes d'Ismaël, renferme un parterre de stars : Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg et une nouvelle fois Mathieu Amalric. Dans une certaine mise en abyme, le film raconte l'histoire d'un cinéaste, Ismaël Vuillard, joué par Mathieu Almaric, qui voit revenir tel un fantôme l'ancien grand amour de sa vie, Carlotta (Marion Cotillard) alors qu'il est en couple avec Sylvia (Charlotte Gainsbourg). Le réalisateur était l'invité d'Un dimanche de cinéma pour évoquer la sortie de ce nouveau long-métrage.

Un chevalier à l'ouverture. Faire l'ouverture de la 70e édition du grand festival de cinéma comble le réalisateur, qui avait pris part au jury l'an dernier. "J'ai été très touché. C'est une année mémorable. La même semaine, j'apprenais que Thierry Frémaux (directeur général du Festival) me prenait pour faire l'ouverture et que j'étais nommé à la Légion d'honneur. Me voilà chevalier et à l'ouverture !", s'exclame, encore surpris le cinéaste.

Cannes, un moment à offrir aux acteurs. Cette position lui permet également d'entamer le festival avec un état d'esprit différent que celui de la compétition. "Bien sûr, j'arrive avec cette anxiété, par rapport à la presse, (...) mais je sais que Cannes est un endroit où on aime les acteurs. J'attends avec impatience le moment où les lumières s'éteignent et se rallument. Est-ce qu'on est mort ou vivant ? Je ne sais pas, mais c'est un moment que je peux leur offrir", avance-t-il aussi impatient pour lui que pour ses équipes. 

Impressionné par ses actrices. Sa "tribu" d'acteurs s'est d'ailleurs agrandie avec Marion Cotillard et Charlotte Gainsbourg, qu'il rêvait de faire tourner. Le cinéaste avoue même avoir convoqué la comédienne d'Antichrist uniquement pour lui annoncer son émoi : "il faut absolument trouver un moyen pour que tu arrêtes de m'impressionner !", lui-a-t-il lancé avant le tournage.

Découvrez la bande-annonce :