Arielle Dombasle : "On peut venir d'ailleurs et devenir parfaitement parisienne"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Arielle Dombasle fait partie du groupe reformé par Laurent Ruquier, Les Parisiennes. L'occasion pour elle d'évoquer, au micro d'Anne Roumanoff sur Europe 1 "l'esprit de Paris, cette chose qui est unique et que le monde nous envie".

INTERVIEW

Les Parisiennes sont de retour et "ce sont des beautés". Arielle Dombasle, invitée d'Anne Roumanoff sur Europe 1 jeudi, a évoqué le quatuor féminin qu'elle forme avec Helena Noguerra, Inna Modja et Mareva Galanter. Convaincues par Laurent Ruquier de reformer le groupe yé-yé des années 60, elles reprennent ensemble les chansons composées par Claude Bolling pour Les Parisiennes de l'époque, parmi lesquelles Il fait trop beau pour travailler, L'argent ne fait pas le bonheur ou encore Je te déteste.

Un "girls band" qui illustre "l'esprit de Paris". Dans ce "girls band" reformé, ce qui ressort, c'est la mixité. Inna Modja est née au Mali, Helena Noguerra en Belgique, Mareva Galanter à Tahiti et Arielle Dombasle aux États-Unis. D'après cette dernière, cela illustre parfaitement "l'esprit de Paris", "cette chose qui est unique et que le monde entier nous envie". "Ce qui est merveilleux avec Paris, les Parisiennes, la France, c'est que c'est un pays de mixité", souligne Arielle Dombasle. "Paris, c'est finalement un carrefour de science, d'art et on peut venir d'ailleurs et devenir parfaitement parisienne."

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Il fallait comprendre le style de Bolling". Après une tournée dans toute la France, les quatre Parisiennes seront sur la scène de l'Olympia les 18 et 19 décembre prochains. "On se met au service des ces Parisiennes, de ce merveilleux Claude Bolling, de ce rythme yé-yé. (…) Il fallait comprendre le style de Bolling, que tout le monde connaît, sans jamais toujours l'identifier", explique Arielle Dombasle. Et comme l'expliquait Mareva Galanter, déjà sur Europe 1, au début du mois, le résultat est probant : "C'est un très beau spectacle avec une belle mise en scène."