Après 25 ans, Zelda n'a pas changé

  • A
  • A
Après 25 ans, Zelda n'a pas changé
@ Nintendo
Partagez sur :

Le célèbre jeu vidéo revient sur Wii avec Skyward Sword. Europe1.fr a demandé l'avis de deux spécialistes.

Chaque sortie d'un Zelda est un événement dans le petit monde du jeu vidéo. The legend of Zelda : Skyward Sword, disponible à la vente vendredi, ne dérogera pas à la règle. Très attendu par les fans de Link, son épée et la princesse, ce nouvel opus célèbre les 25 ans d'un jeu vidéo qui a su se démarquer avec son univers unique. Europe1.fr a demandé à deux spécialistes du jeu vidéo leur avis. Réponse en quatre niveaux.

Le gameplay. "Le wii-motion plus apporte quelque chose de vraiment nouveau. Les gestes sont plus précis", lance Pierrick Fay, le spécialiste du jeu vidéo d'Europe 1. "Cela renforce le réalisme". Il est rejoint sur ce point de vue par Fabien Metsa, spécialiste Zelda chez Jeuxvideo.com. "Le mouvement de l'épée suit vraiment la main. C'est très précis. La wii-motion plus est vraiment l'outil le mieux adapté pour ce jeu." Un vrai... plus donc.

La durée de vie du jeu. La grande force de Zelda ne s'est pas perdue dans ce nouvel épisode. Il faudra compter "une trentaine d'heures" pour en venir à bout, au minimum. "Et si vous faites toutes les quêtes annexes – il y en a de très longues – il faut compter une vingtaine d'heures en plus", précise Fabien Metsa. C'est donc beaucoup plus long que dans les FPS. Pierrick Fay apprécie lui toujours autant le "respect du joueur. Ils ne se moquent pas de lui, c'est une vraie expérience de jeu".

L'histoire. Elle est simplissime : "Il y a un nouveau Link, une nouvelle Zelda. La princesse disparaît et il faut aller la chercher", résume, laconique Fabien Metsa. "C'est toujours un peu pareil", ajoute Pierrick Fay. "C'est sans doute le point sur lequel le jeu pèche. C'est la même mécanique que dans les autres épisodes, mais ce n'est pas vraiment ça que le joueur recherche. Il vient pour la japanimation, ce graphisme loin du réél", poursuit le spécialiste d'Europe 1. Son confrère de Jeuxvidéo.com reconnaît lui dans les vues de loin "l'effet visuel des impressionnistes comme Cézanne". "Un décor graphique immuable dans lequel on a plaisir de se retrouver", qui est la marque du jeu. On lui pardonne, donc, de ne pas trop se renouveler.

La bande-son. Comme dans chaque Zelda, la bande-son est une expérience à elle-seule. "Le jeu est livré avec un CD des meilleures musiques de Zelda", souligne à ce titre Pierrick Fay. Déjà auteur de la musique dans un épisode précédent de la saga, Koji Kondo récidive ici et propose une musique "symphonique". "Comme au cinéma, la bande-son accompagne, ajoute une ambiance importante" et "très épique". La musique, a l'instar du jeu, n'a pas changé.

The legend of Zelda : Skyward Sword, 40€, disponible sur Wii le 18 novembre.

Le trailer de ce nouvel opus :

A noter aussi la sortie ce vendredi d'un autre héros culte de Nintendo : Mario. Super Mario 3D Land, sur Nintendo 3DS, marque le retour des aventures de Mario dans son univers traditionnel : le jeu de plate-forme.