Apple commande une série au réalisateur de "Hunger Games"

  • A
  • A
Apple commande une série au réalisateur de "Hunger Games"
Apple souhaiterait investir un milliard de dollars pour produire des programmes.@ JOSH EDELSON / AFP
Partagez sur :

C'est le quatrième grand projet de séries commandé par Apple, après notamment un feuilleton co-produit par les actrices américaines Jennifer Aniston et Reese Witherspoon.

Apple a commandé au réalisateur de trois des quatre volets de la saga Hunger Games Francis Lawrence une nouvelle série, après avoir déjà mis en production plusieurs autres programmes l'an dernier. Sera également aux commandes de cette nouvelle série, intitulée See, Steven Knight, scénariste du film Dirty Pretty Things, loin de chez eux de Stephen Frears ou de la série britannique Peaky Blinders, a indiqué mercredi une source proche du dossier, confirmant une information du site Hollywood Reporter.

Le 4e grand projet d'Apple. La série, située dans le futur, sera également produite par les deux maisons Chernin Entertainment et Endeavor Content, qui ont créé une entité conjointe dédiée à la création de séries dramatiques. C'est le quatrième grand projet de séries commandé par Apple, après notamment un feuilleton co-produit par les actrices américaines Jennifer Aniston et Reese Witherspoon, ainsi que de nouveaux épisodes de la série "Histoires fantastiques", produits par NBC Universal et Steven Spielberg.

Le fabricant de l'iPhone a également mis la main sur plusieurs programmes de télé réalité, comme Carpool Karaoke, qui voit le présentateur James Corden chanter dans sa voiture en duo avec des vedettes de la chanson quelques-uns de leurs plus grands succès.

Un milliard de dollars pour ses programmes. Selon la presse américaine, Apple souhaiterait investir un milliard de dollars pour produire des programmes. Pour l'heure, la firme à la pomme ne propose que des contenus produits par des tiers sur ses services de vente en ligne comme Apple Music ou Apple Store.

Acteurs historiques de la télévision, plateformes de vidéo en ligne, réseaux sociaux voire opérateurs télécoms ou groupes technologies comme Apple se livrent aujourd'hui une bataille sans précédent, à coups de contenus pour légitimer chacun leur canal de diffusion.