Amy Winehouse relaxée

  • A
  • A
Amy Winehouse relaxée
Partagez sur :

La chanteuse britannique était jugée pour avoir agressé une fan. Le juge a estimé qu'il n'avait pas assez de preuves dans cette affaire.

A l’annonce de la décision, Amy Winehouse a semblé ne pas comprendre. Puis elle s’est tournée vers son avocat qui lui a expliqué qu'elle était blanchie. La chanteuse britannique, qui a souvent fait la Une des tabloïds, répondait depuis jeudi de voie de faits devant le tribunal de Westminster. Elle a finalement été relaxée, faute de preuves.

Amy Winehouse était suspectée d’avoir avoir agressé une fan, le 26 septembre 2008, après un bal de charité organisé dans le centre de Londres. Des faits qu’elle a toujours niés. La chanteuse avait expliqué jeudi que sa petite taille, 1,60 mètre, ne lui aurait pas permis de commettre une telle agression. Elle a seulement reconnu avoir poussé la danseuse Sherene Flash. Ce geste "voulait plus dire ‘Laisse-moi tranquille, j’ai peur de toi’", a expliqué la chanteuse face aux juges.

Pour le représentant de l'accusation, Amy Winehouse était sous l'influence de l'alcool ou "d'autres substances" ce soir-là, ce qui pourrait expliquer cette violence qualifiée d’"injustifiable". "Après avoir entendu les dépositions de tous les témoins, je ne peux pas être certain qu'il ne s'agisse pas d'un incident", a expliqué de son côté le juge qui l’a déclarée non coupable.

"Je suis soulagée, je rentre à la maison", a seulement indiqué Amy Winehouse en quittant le tribunal de Westminster. Pour se rendre à ce procès, la jeune femme avait mis fin à de longues vacances aux Caraïbes lors desquelles elle a tenté de résoudre ses problèmes avec la drogue.