Albert Uderzo juge le nouvel Astérix : "Bravo les p'tits gars !"

  • A
  • A
Albert Uderzo juge le nouvel Astérix : "Bravo les p'tits gars !"
@ Europe 1
Partagez sur :

Le co-créateur des aventures d'Astérix et Obélix a lu avec gourmandise le nouvel album, qui sort jeudi. Il est ravi.

Albert Uderzo est un homme heureux. Le co-créateur d'Astérix a salué jeudi matin le travail réalisé par les deux auteurs des nouvelles aventures de ses chers gaulois. Deux ans après Astérix chez les Pictes, dont il avait fait l'éloge, Albert Uderzo a récidivé pour ce 36e album, Le papyrus de César, réalisé par les mêmes Jean-Yves Ferri et Didier Conrad. 

"J'ai éprouvé du plaisir à le lire". "C'est une impression extraordinaire de retrouver des personnages qu'on a créés et qu'on a travaillés pendant plus de cinquante ans. De les revoir, dans des situations nouvelles alors que vous n'avez rien fait là dedans", a commenté le dessinateur de 88 ans. "Bravo les p'tits gars ! Je suis très content, j'ai éprouvé du plaisir à le lire comme si c'était moi qui l'avait fait", a-t-il ajouté, plein d'enthousiasme.

"On tient encore un bon album". En juillet, déjà, alors que cette nouvelle bande-dessinée était en cours de réalisation, Albert Uderzo avait vanté le travail de ses successeurs, jugeant l'histoire "parfaite, une très bonne idée". Le dessinateur avait même prophétisé : "Je crois qu'on tient encore un bon album. Alea jacta est !" (Le sort en est jeté). 

Histoire centrée sur Jules César. Tiré à quatre millions d'exemplaires dans vingt langues différentes, Le papyrus de César s'attarde sur le côté écrivain de l'empereur. A partir de la vérité historique - l'écriture de La Guerre des Gaules par Jules César - les deux auteurs imaginent que César, sur conseil de son éditeur, supprime un chapitre consacré à l'Armorique et à ce petit village "qui résiste encore et toujours à l'envahisseur". Toutes les copies du chapitre en question sont supprimées. Toutes ? Non, une se retrouve entre les mains de nos célèbres Gaulois. La suite ? Une aventure recentrée sur le village avec peu de voyages mais toujours des bagarres contre les Romains.