Acropole : le film de Costa Gavras ne sera pas censuré

  • A
  • A
Acropole : le film de Costa Gavras ne sera pas censuré
Partagez sur :

L'Eglise orthodoxe grecque avait protesté contre une scène, montrant les premiers chrétiens saccageant le Parthenon.

A la demande du nouveau musée grec de l'Acropole, inauguré en juin, Costa Gavras avait accepté de réaliser une partie du film de présentation destiné à informer les visiteurs. Mais sur la minute quarante secondes qu'il a tournée relatant l'histoire du Parthenon, 12 secondes n'ont pas été au goût de l'Eglise orthodoxe grecque. La scène incriminée montrait le saccage du monument par les premiers chrétiens, qui voulaient marquer par ce geste, leur rejet du paganisme.

Face aux protestations de l'Eglise orthodoxe, le musée a, un temps, songé à censurer la scène. La direction a finalement renoncé à toute coupe. "M. Gavras a clairement fait savoir que dans cette scène il ne montrait pas ni ne voulait dire que ces déprédations étaient le fait de prêtres, mais qu'ils s'agissait de laïcs", a justifié le directeur.

En cas de censure, le réalisateur grec, connu pour ses films engagés comme "Z", "L'Aveu" ou encore "Missing", avait exigé que son nom soit retiré du générique.