40 ans de la mort de Claude François : l'hommage de Frédéric Goaty

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Quelques jours avant l'anniversaire des 40 ans de la mort de Claude François, dimanche, Europe matin rend hommage à sa manière à l'interprète d'"Alexandrie Alexandra".

Des débuts dans des orchestres de danse. À l'occasion des 40 ans de sa disparition, l'intégrale studio des enregistrements de Claude François (1961-1978) vient de paraître chez Universal et elle contient de nombreuses raretés. Notamment des interviews, dont une tout à fait étonnante. Claude François, qui a passé son enfance en Egypte, y parle de son admiration pour les Soudanais, les "rois du rythme" comme il les surnomme.

À ses débuts, l'artiste était chanteur dans des orchestres de danse du Sud de la France. C'est là qu'il a appris le métier. "Je chantais dans toutes les langues, toute la soirée, tous les trucs à la mode et je faisais un triomphe. Je faisais un triomphe parce que c'était à la mode, que je me débrouillais, que je dansais et que j'entraînais tout le monde", expliquait-il alors.

Des reprises et des tubes planétaires. Et au milieu des années 1960, "les trucs à la mode" que Claude François aimait par-dessous tout, c’étaient les chansons des artistes du légendaire label de soul music Motown. Stevie Wonder, les Supremes ou les Four Tops, bien sûr, dont il a repris It’s The Same Old Song (1965) (C'est la même chanson, 1971).

Claude François avait certes du flair pour les adaptations, mais il a aussi écrit quelques chansons populaires qui sont devenues des standards. L'une d’entre elles, Comme d’habitude (1967), fut reprise par Elvis Presley lui-même en 1969. Et bien sûr par Franck Sinatra, la même année, et de quelle manière...

>> Retrouvez ce vendredi, l'émission de Franck Ferrand, Au coeur de l'histoire, entièrement consacrée à Claude François, de 14 heures à 15 heures