2015, année morose pour le cinéma français

  • A
  • A
2015, année morose pour le cinéma français
@ AFP
Partagez sur :

Contrairement à l'année précédente, le cinéma français n'a pas connu en 2015 le succès espéré et reste devancé par le cinéma américain.

Qu'on est loin de l'année 2014. L'an passé avait été une cuvée exceptionnelle pour le cinéma français, avec des films tels que Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?de Philippe de Chauveron (12 millions d'entrées), Supercondriaque avec Dany Boon et Kad Merad ou encore Lucy, de Luc Besson (6 millions d'entrée chacun). A eux trois, ces films réunissaient donc 24 millions de spectateurs. Mais, cette année, aucun film n'a connu un tel succès.

Kev Adams sauve l'honneur. Il n'y a que Les nouvelles aventures d'Aladin et Les Profs 2 pour sauver l'honneur. La nouvelle star Kev Adams, présent dans les deux films, attire à lui seul 8 millions de spectateurs. Derrière, c'est quasiment la débandade : douze films français seulement figurent dans les 50 premiers du box-office. Le premier film d'animation de Jamel Debbouze Pourquoi j'ai pas mangé mon père n'a pas rencontré le succès attendu (2,4 millions d'entrées), tout comme l'épopée chinoise de Jean-Jacques Annaud,Le dernier loup, qui totalise 1,3 million de spectateurs.

Le cinéma américain dope la fréquentation. Du coup, l'année cinéma ne battra pas des records d'affluence. Le chiffre général des entrées gravite autour de 200 millions. En réalité, ce sont les succès américains qui sauvent la fréquentation des salles obscures. Cette année, le cinéma hollywoodien représente presque à 60% de parts de marché, contre seulement 30% pour le cinéma hexagonal. A noter que le film d'animation Les Minions trône en tête du classement avec 6,4 millions d'entrées en France, juste devant le blockbuster Jurassic World (5,1 millions).