Javier Prieto Santos : "Benjamin Pavard nous séduit parce qu'il est comme nous"

  • A
  • A
Partagez sur :

Depuis son but splendide contre l'Argentine, Benjamin Pavard est devenu un véritable héros national. Et d'après Javier Prieto Santos, journaliste chez "So Foot", le latéral droit tricolore séduit par "sa normalité".

L'AVIS DE

Une vague de "Pavard-mania" déferle sur la France. Samedi, Benjamin Pavard a permis à l'équipe de France d'égaliser lors de sa victoire face à l'Argentine (4-3) d'une superbe reprise du pied droit. Un but marquant puisqu'il a remis les Bleus sur la voie des quarts de finale de la Coupe du monde mais également parce qu'il fait partie des plus beaux depuis le début du Mondial.

"Un 'boy next door.'" Pavard, très peu connu du grand public avant d'être appelé chez les Bleus par Didier Deschamps, est depuis devenu un véritable héros national. Un chant de supporters a même été inventé en son honneur dans un bar parisien. "Benjamin Pavard nous séduit parce qu’il est comme nous. C’est un 'boy next door', c’est quelqu’un qui pourrait être notre voisin de palier", analyse Javier Prieto Santos, journaliste chez So Foot, dans l'émission Bons baisers du Mondial sur Europe 1.

"Une tête à travailler dans un fast-food." Selon lui, le joueur de Stuttgart "a une tête à travailler dans un fast-food" : "C'est aussi ça qui nous plaît, c'est sa normalité." Mais surtout, c'est une photo du latéral droit formé à Lille, prise il y a deux ans, qui a interpellé Javier Prieto Santos.

Ce cliché montre Benjamin Pavard "dans la fan-zone de Lille" pendant l'Euro 2016 "en train de regarder les Bleus". "Aujourd'hui, il dispute un quart de finale de Coupe du monde. C'est un fantasme que tout le monde a : 'Dans deux ans, je jouerai une Coupe du monde comme Benjamin Pavard.'" Et pourquoi pas la gagner ?