France-Croatie : des supporters prêts à tous les sacrifices pour décrocher les dernières places

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Vingt ans après la finale de juillet 1998, la France est de nouveau aux portes du sacre. Et les fans des Bleus sont nombreux à faire des pieds et des mains pour pouvoir accompagner les joueurs dimanche, sur le chemin de la victoire.

REPORTAGE

Depuis trois jours, les supporters défilent en nombre dans le bureau parisien d'Action Visas, une société d'aide à l'obtention d'un visa. Et toujours avec le même demande : un pass pour la Russie, au plus vite ! Dimanche après-midi, les Bleus vont jouer au stade Loujniki de Moscou le match de leur vie face à la Croatie, et les supporters sont nombreux à ne pas vouloir rater ça. "On sent une belle petite augmentation des demandes, entre 50 et 60%. Et ils sont vraiment prêts à tout pour partir le plus vite possible", explique Nicolas, l'un des responsables d'Action Visas à Europe 1.

Prêts à tout. Frédéric, un supporter parisien, a déjà fait sa demande, il ne lui reste plus désormais qu'à trouver un billet pour la finale et un vol. "S'il n'y a pas d'avion, on a regardé pour prendre une petite camionnette… il y a 33 heures de route", rapporte-t-il. Certains sont plus chanceux, comme Axel, un étudiant de 18 ans qui a récemment empoché 8.000 euros grâce aux paris sportifs. "Du coup, j'ai envie de partir voir la finale, c'est comme un rêve", glisse-t-il. "Il me manque des billets, mais je n'ai pas vraiment de somme limite, ça peut même dépasser les 1.500 euros, ça ne me dérange pas".

Les files d'attente s'allongent. Quelque 3.000 kilomètres plus loin, côté russe, les Français déjà présents sur place s'activent aussi pour tenter de dénicher les dernières places. À Moscou, le ticket center est devenu le lieu providentiel du Mondial. Jeudi, François n'a pas hésité à délaisser sa femme toute la journée pour faire le pied de grue dans cette vaste billetterie de la Fifa : "J'ai comme mission de récupérer des tickets pour des amis restés à Paris, et qui ont acheté leurs billets d'avion. Ils m'envoient un message toutes les trente secondes pour savoir si j'ai réussi à avoir un billet." En vain pour le moment, "mais, quand ils arrivent vendredi, les places seront déjà dans ma poche", promet-t-il. Il faut dire que les Anglais déçus après leur défaite face à la Croatie pourraient être nombreux à sécher ce dernier match et à revendre leurs places dans la journée.

Des centaines de demandes. Au marché noir, les prix ont vite triplé et avoisinés les 1.500 euros à deux jours de la rencontre. Mais cette année la police russe se montre particulièrement attentive. Autre solution : passer par les clubs de supporters. Hervé, à la tête des "Irrésistibles Français", le principal groupe de soutien aux Bleus, est bien incapable toutefois de répondre à tout le monde. "On a quelques centaines de demandes. Je reçois beaucoup de messages via les réseaux sociaux ou par mail", et parfois même de personnes seulement aperçues ou croisées quelques années plus tôt, et qui se rappellent à son bon souvenir dans l'espoir d'un geste de sa part. Une certitude : il y aura des déçus !