Coupe du monde - Raymond Domenech : Si Didier Deschamps "veut garder tout le monde sous pression", faire tourner "est une obligation"

  • A
  • A
Partagez sur :

En faisant tourner son effectif pour le troisième match des Bleus, contre le Danemark, Didier Deschamps "est dans la logique de l'évolution d'une Coupe du monde", explique Raymond Domenech.

L'AVIS DE

Didier Deschamps devrait procéder à une large revue d'effectif pour le troisième match de poule de l'équipe de France contre le Danemark, mardi. Un luxe que le sélectionneur de l'équipe de France peut se permettre puisque son équipe est déjà assurée de disputer les huitièmes de finale de la Coupe du monde. "Il est dans la logique (...) de l'évolution d'une Coupe du monde", explique Raymond Domenech dans l'émission Bons baisers du Mondial sur Europe 1.

"Eviter les fatigues inutiles, les cartons inutiles." Deschamps peut donc laisser au repos ses titulaires qui en ont besoin ou qui sont sous le coup d'une suspension en cas de carton jaune. Mais surtout, "s'il veut mobiliser et garder tout le monde sous pression, c'est une obligation" de faire tourner son effectif, estime l'ancien sélectionneur tricolore avant d'ajouter : "Il l’a vécu lui en 98. Il sait très bien que pour aller loin, il faut éviter les fatigues inutiles, les cartons inutiles et être dans les meilleures conditions."

Mais, "ne pas changer toute l'équipe, c'est bien aussi" car, "pour certains" joueurs, cela permet de garder le rythme : "Il ne faut pas trop couper, sinon ça peut faire dix jours entre deux matches." "Il y a des joueurs qui ont besoin de rythme donc il a choisi en fonction de ça. Il y en a qui ont besoin de récupérer et d’autres, au contraire, il faut qu’ils jouent", confie Raymond Domenech.

"Une bonne solution mais c'est le résultat qui nous dira." Globalement, profiter de cette rencontre pour donner du temps de jeu aux joueurs qui n'en ont pas eu depuis le début du Mondial "est une bonne option" : "C'est une bonne solution mais c’est le résultat qui nous dira." Car, même si les Bleus sont qualifiés, il leur faut tout de même assurer la première place du groupe C afin d'affronter le deuxième du groupe D et non le premier. Pour cela, un résultat nul leur suffit.