Coupe du monde-Allemagne : Löw décidera de son avenir la semaine prochaine

  • A
  • A
Coupe du monde-Allemagne : Löw décidera de son avenir la semaine prochaine
Manuel Neuer et l'équipe d'Allemagne ont atterri à Francfort peu après 15 heures, jeudi.@ Ina Fassbender / dpa / AFP
Partagez sur :

Les joueurs de l'équipe d'Allemagne, éliminée mercredi de la Coupe du monde, ont atterri jeudi à l'aéroport de Francfort.

Les membres de l'équipe d'Allemagne sont de retour au pays. Éliminés sans gloire de la Coupe du monde, mercredi soir, à l'issue de leur défaite face à la Corée du Sud (2-0), les joueurs de la Nationalmannschaft ont atterri jeudi à l'aéroport de Francfort, peu après 15 heures.  "Nous avons vraiment déçu lors de ce tournoi", a reconnu Löw lors d'un point presse organisé quelques minutes après l'atterrissage. "Ça demande un peu de temps pour tout digérer", a-t-il ajouté, "l'équipe n'a pas montré ce qu'elle peut faire en temps normal et moi, en tant qu'entraîneur, je suis responsable. Je dois évidemment me demander pourquoi nous n'avons pas réussi". 

"La direction sportive (de la Fédération allemande de football) va livrer ses premières analyses dans le courant de la semaine prochaine, et je pars du principe que le sélectionneur (Joachim Löw) s'exprimera alors sur son avenir", a déclaré lors de ce point presse Reinhard Grindel, président de la fédération allemande (DFB). "Nous avons besoin de changements profonds, c'est ce qu'attendent les supporters", a-t-il encore estimé. La Fédération a apporté jusqu'ici tout son soutien à "Jogi" Löw, en poste depuis 2006, et a assuré que s'il le voulait, il pourrait rester jusqu'à l'issue de son contrat en 2020.

"Déception, colère". C'est la première fois depuis le Mondial de 1938 que la Nationalmannschaft ne passe pas le premier tour d'un Mondial. "On est toujours très touché", a de son côté reconnu le manager général de l'équipe, l'ancien international Oliver Bierhoff. "Déception, colère (…) on a gâché beaucoup de choses, nous les joueurs, on se sait responsables", a commenté par ailleurs le gardien et capitaine Manuel Neuer.

Jeudi après-midi, environ 200 fans déçus attendaient les joueurs à leur arrivée à l'aéroport. Parmi eux, Gunther Kuemmel, un livreur de journaux de 67 ans qui a brandi une pancarte proclamant "honte sportive". "Je suis déçu de l'état d'esprit mou des joueurs qui n'était pas professionnel. Je n'ai jamais eu l'impression qu'ils voulaient gagner", a-t-il déclaré. "Il n'y avait aucune étincelle et c'est la faute (du sélectionneur) Löw", a-t-il encore estimé.