Coupe du monde : le "fanbrush" pour se maquiller, une invention made in France

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Finis les trois crayons pour se tracer un drapeau tricolore sur les joues, place désormais au "fanbrush", un boîtier de maquillage made in France.

Pour la finale de la Coupe du monde de dimanche, les fans de l'équipe de France vont porter le maillot des Bleus, accrocher un drapeau à leur fenêtre ou leur voiture mais aussi se maquiller en bleu-blanc-rouge. En 1998, il fallait encore utiliser trois crayons différents mais 20 ans plus tard, il existe le "fanbrush", invention française d'une société basée à Aix-en-Provence. 

Des joues, aux bras en passant par les cuisses. Ce stick de maquillage made in France s'est vendu à deux millions d'exemplaires, depuis le début de la Coupe du monde. C'est plus encore que pour l'Euro 2016. Ce petit boîtier, tous les supporters se l'arrachent pour porter un peu partout sur leur corps le drapeau tricolore.

"Au niveau des cuisses et des bras", pour l'une d'elles, "partout je pense, sur les bras, le visage etc. Pour l'occasion, il faut !", assure une autre fan au micro d'Europe 1. "Sur les joues, l'usage premier, le plus efficace", affirme une troisième supportrice. Et pourquoi de telles peintures ? "Parce qu'on est supporters, on les porte dans notre cœur, on est fans d'eux [les joueurs de l'équipe de France]."

Une croissance de 20% pour la TPE française. Et c'est l'inventeur du fanbrush, marque déposée qui se frotte les mains. La TPE de Pierre Maillé, footballeur amateur, affiche une croissance de 20%. Dès le coup d'envoi de la Coupe du monde, il avait misé sur le bleu-blanc-rouge. "On avait anticipé un parcours long de l'équipe de France donc on a fabriqué jusqu'à la dernière minute, puisqu'en étant made in France, on peut le faire", explique-t-il au micro d'Europe 1 vendredi. "Maintenant, on racle les fonds de tiroirs."

Un succès que Pierre Maillé explique par un engouement de tous pour l'événement. "On utilise le maquillage pour montrer son appartenance au groupe. C'est un phénomène un peu tribal, positif, festif. Certains l'utilisent aussi pour les lèvres, pour faire des baisers bleu-blanc-rouge", décrit-il encore.

Des joues tricolores pour Macron ? Et qui comme meilleur ambassadeur pour le fanbrush provençal que le président Macron lui-même ? "On rêve qu'il se maquille pour la finale. Le président Chirac avait mis un maillot de l'équipe de France", rappelle Pierre Maillé. "Ça ne s'est jamais vu dans le monde d'avoir un président de la République aux couleurs de sa nation pour un événement pareil." Et le colis de maquillage adressé à Emmanuel Macron a bien été reçu à l'Élysée.