Coupe du monde : la Suède domine la Suisse et va en quarts (1-0)

  • A
  • A
Coupe du monde : la Suède domine la Suisse et va en quarts (1-0)
La joie de Forsberg, l'unique buteur de la rencontre. @ Giuseppe CACACE / AFP
Partagez sur :

Les Suédois ont logiquement battu les Suisses sur un but d’Emil Forsberg. Ils affronteront la Colombie ou l’Angleterre en quarts de finale.

La Suède n’en finit plus de surprendre ! Les Suédois se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du monde grâce à leur victoire contre la Suisse (1-0), mardi soir. Le milieu offensif Emil Forsberg a été le héros des Scandinaves, avec un but (chanceux) à la 66e et un sauvetage sur sa ligne à dix minutes de la fin. La Suède n’a cependant pas volé sa victoire dans ce huitième de finale animé, se créant davantage d’occasions que la "Nati". Les Suédois poursuivent leur belle aventure et affronteront la Colombie ou l’Angleterre en quarts de finale.

Forsberg décisif en attaque... La Suède, plus offensive que la Suisse, s'est créée les plus grosses occasions en première période, forçant notamment Yann Sommer à une belle parade après une frappe de Marcus Berg (28e). Et comme la chance sourit aux audacieux, les Suédois ont logiquement ouvert le score sur une frappe d'Emil Forsberg, contrée par le malheureux défenseur suisse Manuel Akanji (66e) et ne laissant aucune chance à son propre gardien. 

...et en défense. Les Suisses, bien timides pendant une grande partie de la rencontre, se sont finalement réveillés à dix minutes de la fin. L'attaquant Breel Embolo, entré en jeu, a placé une tête sur corner sauvée devant sa ligne par... Forsberg, une nouvelle fois décisif (79e). Puis Haris Seferovic a mal ajusté son plat du pied, aux six mètres, dans le temps additionnel (91e). Les Suédois auraient même pu ajouter un deuxième but en contre, mais Michael Lang a fait faute en position de dernier défenseur juste devant sa surface, écopant logiquement d'un carton rouge (93e).

24 ans après, la Suède retrouve les quarts et peut se prendre à rêver de refaire le coup de 1994, où elle avait atteint les demi-finales. Ce serait une immense surprise.