Coupe du monde : la Belgique s'impose 1-0 contre l'Angleterre et termine en tête du groupe G

  • A
  • A
Coupe du monde : la Belgique s'impose 1-0 contre l'Angleterre et termine en tête du groupe G
La Belgique a battu l'Angleterre et affrontera le Japon en huitièmes de finale, lundi soir.@ OZAN KOSE / AFP
Partagez sur :

Les Diables rouges, au onze de départ totalement remanié, ont battu l'Angleterre jeudi et retrouveront le Japon en huitièmes de finale.

LE RÉSUMÉ DU MATCH

Angleterre-Belgique. Sur le papier, c'était l'une des plus belles affiches du premier tour de cette Coupe du monde. Mais les résultats des deux premières journées en avaient fait un potentiel choc en toc entre deux équipes (bis) déjà qualifiées pour les huitièmes de finale et peut-être tentées de calculer (pour éviter éventuellement le Brésil en quarts de finale, jouer ici ou là, etc.).

Pendant une mi-temps, on ne vit effectivement pas grand-chose. Et puis, au retour des vestiaires, Adnan Januzaj, l'ancien grand espoir du football mondial, régala tout le monde d'un enchaînement de classe mondiale, qui laissa Danny Rose stoïque et le gardien anglais Jordan Pickford pantois (51e). La suite du match confirma que la Belgique, vainqueur 1-0, avait une plus grande profondeur de banc que l'Angleterre, qui aura le redoutable privilège de se frotter à la Colombie, mardi prochain, alors que les Diables retrouveront le Japon lundi.



Les ressources de la Belgique bis. Alors que le sélectionneur de l'Angleterre, Gareth Southgate, avait aligné une équipe mixte, en s'appuyant sur quelques éléments de base en défense, son homologue de la Belgique, l'Espagnol Roberto Martinez, avait lui tout changé, sauf son gardien. C'est un "coiffeur" belge que l'on connaît bien, le Monégasque Youri Tielemans, qui se mit le premier en évidence, sur une belle frappe de loin (6e), avant que l'ancien Marseillais Michy Batshuayi (qui s'est fait remarquer après le but de Januzaj…) ne commence à semer la zizanie dans la défense anglaise (10e). Les Trois Lions, qui avaient laissé leur buteur Harry Kane au frigo, répondirent timidement sur corner, par Ruben Loftus-Cheek, de la tête (34e).

Le but splendide de Januzaj, appelé de dernière minute dans le groupe belge, réveilla des joueurs et une assemblée qui avait salué le spectacle de la première période de sifflets nourris. L'Angleterre se créa une superbe balle d'égalisation, le duo Jamie Vardy-Marcus Rashford réussissant l'un de ses rares beaux échanges, mais le second nommé tomba sur un grand Thibaut Courtois dans le but belge (66e). Et, en fin de match, malgré quelques escarmouches anglaises, c'est la Belgique qui passa tout près du 2-0, par Dries Mertens (89e), Batshuayi (90e+1) et Marouane Fellaini (90e+2). Si le premier nommé devrait retrouver sa place de titulaire face au Japon, les deux derniers ont marqué des points, comme certains des remplaçants habituels.

Le sélectionneur espagnol de la Belgique, Roberto Martinez, a même pu relancer Vincent Kompany, de retour de blessure. Bref, la soirée a été pleine de points positifs, les Diables étant la seule équipe avec l'Uruguay et la Croatie à avoir gagné leurs trois matches lors de cette première phase. Il sera toujours temps de se pencher ensuite sur le tableau final, où se profile l'ombre menaçante du Brésil (opposé au Mexique en huitièmes) en cas de qualification aux dépens du Japon, lundi prochain, à Rostov